L’agriculture intensive donne lieu à des phénomènes inattendus. C’est ce qu’a constaté une photographe en observant des serres de production de tomates en pleine nuit. A cause de l’éclairage artificiel utilisé par les exploitants, des lumières roses jaillissent en pleine nuit, ce qui n’est pas sans conséquence sur l’environnement.

DES AURORES BORÉALES EN BRETAGNE ?

En temps normal, les aurores boréales ne peuvent être observées qu’à proximité des pôles. Mais depuis quelque temps, un phénomène qui leur ressemble sévit dans le ciel de La Chapelle-des-Fougeretz (Ille-et-Vilaine). Le 2 juin dernier, la photographe Charlène Flores a partagé dans Libération les photos d’une étrange lumière rose. Au lever du jour, le ciel est envahi par des nuances de jaune et de violet, créant une « ambiance fantastique ».

Cependant, ce spectacle n’a rien de naturel. La photographe a révélé que cela avait pour origine l’éclairage artificiel de serres de production de tomates. La région ne dispose pas d’un taux d’ensoleillement assez élevé. Les producteurs font donc appel à cet éclairage LED pour favoriser la pousse des tomates.

UNE LUMIÈRE QUI PERTURBE LES ANIMAUX ?

Charlène Flores a découvert qu’il existait deux systèmes d’éclairage sur ces serres : « Un système à incandescence classique qui donne cette tonalité jaune, et une couleur plus rose-violet, parce qu’on a des serres qui utilisent des LED. » L’enquête a également révélé que la région où se trouvent ces serres est la première productrice de tomates en France. Or, l’utilisation d’un éclairage artificiel pour produire ces tomates témoigne d’un souci d’installation de ces cultures.

L’éclairage a également un impact sur la vie des habitants vivant à proximité. Si la couleur vive de ces LED ne dérange pas vraiment, elle perturbe les oiseaux. A cause de ces lumières vives, ils croient être en pleine journée alors qu’il fait nuit. Le bruit des oiseaux est alors très présent et empêche certaines personnes de dormir.

La Bretagne est la première région productrice de tomates en France

UNE PRATIQUE CHOQUANTE ET CRITIQUÉE

La publication du reportage a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux. Sur Twitter, de nombreux utilisateurs déclarent que ces paysages colorés sont « effrayants » et qu’ils sont une véritable honte. Beaucoup pointent du doigt cette production sans soleil qui ne semble pas avoir sa place dans cette région. De plus, la production est peu écologique.

« Le souci avec les serres à LED, c’est que pour favoriser la croissance de la plante, on ne produit pas seulement de la lumière. Par exemple, on doit ajouter du CO2, et les plantes n’absorbent pas tout. On a donc d’importants rejets dans l’atmosphère », a expliqué Vincent Truffault, chercheur au Centre technique interprofessionnel des fruits et légumes. Les serres sont donc loin de faire l’unanimité mais au vu de la production, elles risquent d’illuminer le ciel pendant encore de longues années.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de