― Dudarev Mikhail / Shutterstock.com

Les médias parlent souvent des décès causés par les attaques de requins et les accidents de manèges. Cependant, un autre facteur de décès devrait être abordé plus souvent pour mettre en garde les internautes : les selfies. Une étude épidémiologique espagnole montre que plus de 350 personnes son mortes en prenant un selfie depuis 2008.

Une tendance inquiétante

379 personnes sont mortes en prenant un selfie depuis 2008, selon une étude menée par la Fondation iO et publiée dans le Journal of Travel Medicine. Selon ses auteurs, 379 personnes sont mortes en prenant un selfie entre janvier 2008 et juillet 2021. Sur le nombre total de personnes décédées, 216 sont mortes d’une chute, 123 dans un accident de voiture ou de train, 66 en se noyant, 24 dans des incidents impliquant une arme à feu ou une électrocution et 17 en raison d’une attaque d’animaux sauvages.

Cette tendance est assez inquiétante, surtout lorsque l’on sait qu’elle est à la hausse depuis plusieurs mois. Au total, 31 accidents mortels ont été signalés depuis janvier 2021. Cristina Juesas, une des co-signataires de l’étude, explique que cela représente un mort tous les 13 jours.

Cette dernière explique que ce chiffre tend à augmenter chaque année, excepté en 2020. La plupart des victimes sont des touristes prenant des risques dans des endroits qu’ils ne connaissent pas. Or, il y a eu beaucoup moins de tourisme au cours de l’année dernière en raison des restrictions de déplacement instaurées par les gouvernements pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

Un grand nombre de décès en Inde

L’étude indique qu’un grand nombre de décès ont eu lieu en Inde. Depuis 2008, pas moins de 100 personnes sont décédées en Inde en prenant un selfie. Ce chiffre s’expliquerait par le fait que de nombreuses personnes dans le pays prennent des selfies en sortant leur tête ou leur corps par la fenêtre ou la porte d’un train.

Après l’Inde, les plus grands nombres de décès ont lieu aux États-Unis et en Russie, avec respectivement 39 et 33 décès. Les auteurs de l’étude expliquent que cela est dû par l’étendue de ces deux pays et par l’immensité de certains de leurs espaces touristiques. « Beaucoup de personnes voyagent seules, et certaines peuvent se retrouver dans des situations où elles risquent leur vie », ont-ils indiqué.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de