— Motortion Films / Shutterstock.com

Si le sel est un élément essentiel pour l’équilibre hydrique de notre corps, un excès de sel peut également être particulièrement nocif pour notre santé. De nombreuses études ont en effet établi un lien entre l’excès de sodium contenu dans le sel et les maladies cardio-vasculaires. Maintenant, une étude propose un substitut au sel, qui a le même goût que ce condiment, mais sans ses aspects négatifs.

Le sel doit être remplacé par un produit que l’on trouve déjà sur le marché

Le sel a joué un rôle important dans la civilisation humaine, à tel point que des guerres ont été menées à son sujet. En cuisine, chaque cuisinier sait que la bonne quantité de sel peut déterminer le succès d’un plat. Le sel n’est pas uniquement nécessaire pour donner du goût à nos plats, il est également nécessaire à notre organisme. En effet, le sodium permet de maintenir l’équilibre liquidien de notre corps. Il joue également un rôle dans le fonctionnement des nerfs et des muscles. Mais le fait demeure que trop de sel dans l’alimentation est dangereux ; et de nombreuses études ont prouvé qu’un excès de consommation de sel est fortement associé à des maladies cardio-vasculaires.

Plus précisément, c’est l’excès de sodium contenu dans le sel qui pose problème, et cela concerne un très grand nombre d’individus. Heureusement, les avancées scientifiques actuelles ont permis de créer des substituts de sel, bien meilleurs pour la santé. Dans une nouvelle étude dirigée par Bruce Neal, chercheur au George Institute for Global Health, les scientifiques ont notamment indiqué que le sel de table riche en sodium pouvait aisément être remplacé par des substituts de sel, et cela pourrait sauver de nombreuses vies. « Presque tout le monde dans le monde mange plus de sel qu’il ne le devrait. Si le sel était remplacé par un substitut de sel dans le monde, plusieurs millions de décès prématurés seraient évités chaque année », a expliqué Bruce Neal dans un communiqué.

Notons que dans ces substituts de sel, le chlorure de sodium a été remplacé par du chlorure de potassium. Selon les chercheurs, ces substituts de sel ont été conçus pour avoir le même goût que le sel, mais sans les risques sanitaires liés au sodium. De plus, de nombreuses études ont prouvé que le manque de potassium a également un effet négatif sur la pression artérielle, et les substituts de sel résolvent également ce problème. Notons que les substituts de sel, ou faux sels, sont des produits déjà présents sur le marché depuis plusieurs années. Malheureusement, leur usage n’a pas été vulgarisé, dans la mesure où peu d’études sur leur utilité ont été réalisées.

— Syda Productions / Shutterstock.com

Le faux sel diminue les risques d’AVC, de crise cardiaque et de décès prématuré

Mais cette recherche de grande envergure publiée dans la revue New England Journal of Medicine apporte des preuves sur la nécessité de remplacer le sel par ces substituts. L’étude a également permis de démontrer que ces faux sels n’avaient pas d’effets nocifs sur la santé. Pour aboutir à ces conclusions, les chercheurs ont effectué un suivi auprès de 20 000 individus dans 600 villages des zones rurales de cinq provinces de Chine entre avril 2014 et janvier 2015. Les participants étaient en moyenne âgés de 65 ans et avaient des antécédents de problèmes cardiovasculaires.

Pendant toute la durée de l’étude, certains participants des villages ont été gratuitement approvisionnés en substituts de sel afin de couvrir tous les besoins de cuisson et de conservation des aliments du ménage. Les autres ont continué à utiliser du sel ordinaire. Au cours d’un suivi étalé sur cinq ans, plus de 4 000 participants sont décédés, 3 000 ont subi un AVC et 5 000 ont vécu des événements cardiovasculaires majeurs. Un contraste a cependant été observé entre ceux qui ont consommé du vrai sel et ceux qui ont utilisé des substituts. Pour ceux qui ont utilisé du faux sel, les chercheurs ont découvert un risque réduit de 14 % pour les AVC, de 13 % pour les autres évènements cardiovasculaires et de 12 % pour les décès prématurés.

Ainsi, les chercheurs recommandent fortement que le sel soit remplacé par un substitut, surtout pour les personnes sujettes à des problèmes cardiovasculaires. Ils affirment que cela ne devrait pas avoir trop d’impact en termes de coût, dans la mesure où la différence de prix entre les deux produits est minime.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de