— Morumotto / Shutterstock.com

Sega se voit obligé de revendre ses machines d’arcade au Japon. La société japonaise devait faire face à une baisse de la fréquentation ces dernières années qui s’est malheureusement amplifiée à cause de la pandémie de Covid-19.

C’est une nouvelle qui va attrister de nombreux gamers au Japon. Après avoir fermé l’une des salles d’arcade les plus emblématiques de Tokyo, Sega Sammy Holding (maison mère de l’éditeur) se voit contraint de céder près de 85 % de ses actions SEGA Entertainment à Genda Inc., une entreprise japonaise. Cette transaction sera effective dès la fin de l’année.

Saga a expliqué son choix dans une communiqué : « Le secteur des opérations des centres de loisirs ayant été fortement touché par la Covid-19, la fréquentation des installations a fortement diminué et une perte importante a été enregistrée au 1er trimestre de l’exercice financier se terminant en mars 2021. De plus, et malgré une récente reprise, la situation reste incertaine. Nous avons envisagé différentes options pour nous adapter à ces changements (…). À cet effet, nous avons discuté du transfert des actions de Sega Entertainment à Genda, une société souhaitant développer l’activité des centres de loisirs, et qui a décidé de conclure l’accord de transfert d’actions lors de la réunion du conseil d’administration qui s’est tenue aujourd’hui. »

Cependant, Sega continuera de développer les jeux destinés aux bornes d’arcade.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de