Nous avons ces dernières années été fréquemment touchés par des attentats terrifiants. La rédaction de Charlie Hebdo, le Bataclan, la promenade des Anglais à Nice : nous avons été touchés au coeur de notre intégrité et de nos valeurs. Ces attentats furent le vecteur d’une peur ravageuse, créant dans son sillage une obsession de la sécurité : la ville de Nice a par exemple testé des dispositifs de reconnaissance faciale. Ce documentaire évoque également les persécutions auxquelles font face les Ouïghours en Chine, et dont la surveillance est permanente. 600 millions de caméras seraient en activité dans toute la Chine, soit une caméra pour 2 habitants. Serait-on en train de basculer vers un “totalitarisme numérique” ? 

Nous nous retrouvons parfois dans un univers semblable à celui de 1984, inventé par George Orwell. De nombreuses puissances mondiales se sont lancées dans une course aux meilleures technologies de surveillance, qui s’améliorent de plus en plus grâce à l’intelligence artificielle. Certains dispositifs qu’évoque le documentaire sont impressionnants tant ils semblent perfectionnés. En Chine par exemple, les caméras sont en capacité d’identifier les criminels même de dos, rien qu’à leur démarche. Mais la France n’est pas exemplaire non plus, puisque la police fait usage de caméras intelligentes capables d’analyser les émotions et les comportements des personnes.

Ce documentaire a été réalisé par Sylvain Louvet et est disponible jusqu’au 20 juin 2020.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de