Nous l’apprenons dès le collège, l’Égypte antique constitue l’une des plus importantes civilisations du nord-est de l’Afrique et même du monde. À l’époque, les pharaons régnaient sur le pays d’une main de maitre, et des progrès extraordinaires se sont effectués dans bien des domaines. Plusieurs mythes de création périclitent autour de cette époque, dont un portant sur la masturbation…

Selon une légende, le dieu Atoum aurait créé l’univers après une éjaculation résultant d’une masturbation. Mais ce n’est pas tout puisqu’il est également avancé que le flot du Nil est lié au nombre de fois où le dieu a éjaculé ! Véritable source de création l’éjaculation prendra donc au cours de l’histoire de l’Égypte antique une place très importante.

En effet, en lien direct avec cette légende, les pharaons de l’Égypte ancienne devaient se masturber dans le Nil, chaque année, suivant une cérémonie savamment orchestrée. C’est pendant la fête de Nim, que le Pharaon se rendait en public sur les côtes du Nil pour effectuer ce rite sacré. Il veillait à ce que le sperme tombe dans le fleuve.

Enfin, il est avancé que d’autres hommes prenaient ensuite le relais et cherchaient à “alimenter » le fleuve sacré pour obtenir des bénédictions et une récolte abondante.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de