Les statistiques concernant l’espérance de vie dans le monde sont impressionnantes : au XXe siècle, en dehors des périodes de guerres mondiales, l’espérance de vie progresse énormément. En France, entre 1900 et 2000, elle passe même de 45 à 79 ans. 

L’espérance de vie se définit comme la durée moyenne d’une vie humaine en fonction des sociétés. Elle est soumise à des facteurs scientifiques et sociétaux très divers : la génétique, le contexte de paix ou de guerre, les progrès de la médecine… C’est justement ce dernier point qui a permis de prolonger la vie des êtres humains. Aujourd’hui, dans la plupart des sociétés occidentales, on meurt de moins en moins de maladies rares et désastreuses, contrairement au Moyen Âge.

En France, en 100 ans, les habitants ont gagné en moyenne 31 ans d’espérance de vie à la naissance. Les femmes ont d’ailleurs une espérance de vie généralement plus élevée que les hommes. Selon futura-sciences, les hormones présentes dans le corps des femmes, les oestrogènes, jouent un rôle fatidique : elles protégeraient efficacement des maladies cardiovasculaires. Les hommes ont également plus de problèmes liés à la consommation de drogue ou d’alcool par exemple. 

En 1900, l’espérance de vie atteignait 45 ans et a continué à augmenter, même encore après 2000. L’Institut national d’études démographiques estime qu’en 2017, l’espérance de vie des femmes à la naissance est de 85,4 ans, tandis que celle des hommes est de 79,5 ans. Il est clair que la population française vieillit, ce qui amènera des transformations au sein de la société dans son ensemble.


2
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Hannibal42Chyrokee Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Chyrokee
Invité
Chyrokee

Statistiques, statistiques, tous ceux qui ont fait un peu de recherche généalogique constateront qu’il y a cent ans les gens mourraient vers 65-70ans L’évolution à mon avis, ne tient qu’au fait qu’à l’époque la mortalité infantile était très élevée…

Hannibal42
Invité
Hannibal42

Marrant que vous en parliez au moment de la réforme de la retraite (tandis qu’il n’y a aucune réforme sérieuse concernant l’optimisation/évasion fiscale et qu’il n’est pas fait grand chose pour combattre la corruption non plus). Avec d’autres interprétations voilà ce que ça peut donner concernant « l’allongement » de la durée… Lire la suite »