Aujourd’hui, les exécutions des condamnés à mort américains sont majoritairement effectuées par injections létales. Mais pendant près d’un siècle, c’est la chaise électrique qui a eu ce rôle. Inventée à la fin des années 1880, on la doit à… un dentiste !

La chaise électrique a été inventée à la fin des années 1880, alors que les États-Unis cherchaient un moyen “moins cruel” que la pendaison pour tuer les prisonniers condamnés à mort. Cet outil a été développé par Harold P. Brown et Alfred P. Southwick. Le premier avait assisté à la mort accidentelle d’un homme ivre, par électrisation. Le second était dentiste. Les deux hommes se sont alors servis de leurs expériences pour inventer une méthode censée être rapide et indolore.

Brown a ainsi utilisé le courant alternatif pour l’électrisation, et Southwick a proposé la chaise, qu’il avait l’habitude d’utiliser pour ses patients victimes de maux dentaires. Le 6 août 1890, William Kemmler fut ainsi le premier homme à être exécuté sur la chaise électrique. Cette méthode existe toujours dans certains états américains, mais seulement à la demande des prisonniers.

© Wikimedia / Dodo

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de