— FootMade0525 / Shutterstock.com

Après des années de calvaire et grâce à une mobilisation impressionnante, « l’éléphant le plus seul au monde » a été transféré par avion dans une réserve naturelle au Cambodge, où il a pu à nouveau interagir avec ses congénères.

Une opération hors normes

Maintenu en captivité dans des conditions déplorables pendant des années au sein du zoo d’Islamabad (Pakistan), « l’éléphant le plus seul au monde » a débuté il y a quelques jours sa nouvelle vie au Cambodge. Enchaîné et maltraité, cet éléphant d’Asie mâle aujourd’hui âgé de 36 ans vivait seul depuis la mort en 2012 de sa compagne Saheli. Sa triste situation n’avait pas manqué d’attirer l’attention de diverses organisations de protection animale qui, au prix d’une longue campagne de mobilisation, avaient finalement obtenu son transfert.

Selon la fondation autrichienne Four Paws, qui a coordonné l’opération, des mois ont été nécessaires aux vétérinaires et experts pour préparer l’animal à ce vol de sept heures. En surpoids, celui-ci a notamment dû perdre plusieurs centaines de kilos et apprendre à monter dans un caisson massif spécialement fabriqué pour lui, qui a été placé dans un avion cargo.

Le lendemain de son arrivée au Cambodge, Kaavan a eu sa première interaction avec un pachyderme depuis des années, au cours de laquelle les deux animaux se sont salués en joignant leur trompe, comme en attestent les images publiées par Four Paws. « C’était son premier contact en huit ans avec un animal de son espèce », a notamment déclaré Martin Bauer, porte-parole de la fondation. « Il aura enfin la chance de vivre une vie paisible. »

Le combat pour sauver les animaux du zoo d’Islamabad continue

En raison des conditions indignes dans lesquelles vivaient les animaux du zoo d’Islamabad, un juge pakistanais avait ordonné en mai dernier sa fermeture ainsi que le placement de l’ensemble de ses pensionnaires dans d’autres structures. Jusqu’à présent, la fondation Four Paws a trouvé de nouveaux foyers pour trois loups, plusieurs singes ainsi que l’ensemble des rongeurs du zoo, et prévoit également de réhabiliter deux ours bruns de l’Himalaya courant décembre.

L’artiste américaine Cher, qui avait apporté son soutien aux associations de défense animale pakistanaises au cours des derniers mois et se trouvait sur place lors de l’arrivée de l’éléphant sur le sol cambodgien, a annoncé par l’intermédiaire de son compte Twitter que la vie de Kaavan ferait prochainement l’objet d’un documentaire.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de