© Vadim Tolbatov / Wikimedia Commons

Si la Russie ne s’est pas vraiment cachée de ses efforts continus en matière d’armement militaire, l’invasion en Ukraine a mis les armes russes sur le devant de la scène. Parmi les armes les plus redoutables ayant été développées par les Russes, il y a Satan 2, un missile nucléaire capable de raser un territoire de la taille de la France.

Une arme nucléaire surpuissante qui n’a pas d’équivalent dans le monde

Depuis le début de l’invasion russe en Ukraine, le monde craint que l’un ou l’autre de ces deux pays utilise des armes nucléaires, surtout en ce qui concerne la Russie. Si de telles inquiétudes existent, c’est parce que la Russie dispose d’un arsenal nucléaire surpuissant, capable de faire des ravages hors du commun. Parmi les armes les plus dangereuses dont disposent les forces armées russes, il y a le missile thermonucléaire surnommé Satan 2 par les Occidentaux.

Capable de transporter plus de 10 ogives nucléaires, cette arme officiellement nommée RS-28 Sarmat est un missile balistique intercontinental à capacité nucléaire. Les Russes ont commencé à développer cette arme en 2009 et, à l’origine, le Sarmat a été conçu pour remplacer le Voevoda ou Satan, une autre arme nucléaire russe qui date de l’époque soviétique. Face à la résistance de l’Ukraine, ainsi que la pression imposée par les pays occidentaux, Vladimir Poutine a ordonné de premiers tests de cette arme redoutable.

Si les Russes n’ont pas encore dévoilé les résultats de leurs tests, ils affirment que leur arme est prête à l’emploi, et la décrivent d’ores et déjà comme quelque chose qui n’a d’égal dans le monde. Pesant près de 220 tonnes et mesurant plus de 35 mètres de long, le Satan 2 serait un missile de haute précision dont la portée est estimée entre 10 000 et 18 000 kilomètres. Il s’agit également d’un missile rapide dont la vitesse de pointe peut atteindre les 7 kilomètres par seconde. Autrement dit, il est quasiment impossible d’intercepter cette arme.

© Vadim Tolbatov / Wikimedia Commons

Une arme que Poutine a d’ores et déjà menacé d’utiliser

D’ailleurs, après la réalisation de son premier test pour le Satan 2, Poutine a déclaré que le missile « est capable de vaincre tous les moyens modernes de défense antimissile ». Il a également tenu à préciser que tous les matériaux nécessaires à la fabrication de cette arme ont été produits en Russie. Poutine a ainsi voulu souligner le fait que son pays était totalement indépendant dans la production de cette arme mortelle. De leur côté, les Occidentaux veulent se montrer rassurants, et les analystes étrangers ont notamment déclaré que ces tests sur le Sarmat étaient une posture politique plus qu’autre chose.

Si l’on sait finalement peu de choses sur ce fameux Satan 2, cette arme est vraiment effrayante, surtout dans la mesure où elle est sous le contrôle d’un individu qui a proféré une menace à peine voilée sur une éventuelle guerre nucléaire. « C’est véritablement une arme unique qui fera réfléchir à deux fois ceux qui essaient de menacer notre pays avec une rhétorique déchaînée et agressive », a-t-il notamment déclaré. Bien évidemment, l’usage d’une telle arme aura des conséquences catastrophiques en termes de pertes humaines et matérielles, mais aussi sur le plan environnemental, dans un contexte d’aggravation de la crise climatique.  

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
ozarmes
ozarmes
30 jours

On ne va bientôt plus connaître la Russie et son peuple que pour sa capacité de destruction de l’humanité !!