― Lyashko_ph / Shutterstcok.com

Treize sarcophages ont été découverts au fond d’un puits situé dans la nécropole de Saqqara, au sud du Caire, la semaine dernière. Les bonnes surprises continuent, puisque quatorze sarcophages supplémentaires ont été trouvés au même endroit ce dimanche, rapportent les autorités égyptiennes. Ces miracles du passé signifient aussi un bel avenir pour le tourisme de la région.

Les découvertes continuent en Égypte. Les quatorze sarcophages qui sont aujourd’hui sous les feux des projecteurs patientaient au fond d’un puits de la nécropole de Saqqara depuis environ 2 500 ans. Pour autant, le bois qui les compose est encore parfaitement bien conservé. On y admire des ornements marron et bleus ainsi que de nombreux signes hiéroglyphiques.

A 25 kilomètres au sud des pyramides du plateau de Gizeh, le site de Saqqara était déjà connu pour abriter la pyramide à degrés du pharaon Djéser, première de l’ère pharaonique. Ce monument construit par l’architecte Imhotep aux alentours de 2 700 avant J.-C. est jusqu’ici l’un des plus anciens monuments que l’on connaît sur la Terre.

Selon le ministre des Antiquités et du Tourisme, Khaled el-Enani, ces découvertes ne sont « qu’un début », et « d’autres sarcophages devraient être retrouvés dans d’autres puits proches avec de nouvelles fouilles prévues bientôt ». Après les attentats qui ont suivi l’éviction de Hosni Moubarak en 2011, les années d’instabilité politique qui accompagnèrent ces événements, et plus récemment la crise du coronavirus, ces trésors du passé augurent un bel avenir au tourisme égyptien.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de