— kkssr / Shutterstock.com

Habituellement, le minage de cryptomonnaie se fait par le biais d’ordinateurs hyperpuissants et des serveurs tout aussi performant. Bien évidemment, le minage est une activité particulièrement énergivore et, à cet effet, les mineurs ont recours aux fournisseurs d’électricité habituels. Mais ce n’est pas le cas pour le Salvador dont l’extraction de bitcoins a été réalisée en ayant recours à la puissance d’un volcan.

La cryptomonnaie fera indéniablement partie du futur monétaire de la civilisation humaine. Le Salvador l’a bien compris et le pays est même devenu le premier au monde à faire du bitcoin une monnaie légale. À cet effet, les autorités du pays ont dépensé 225 millions de dollars afin d’augmenter le stock gouvernemental à 550 bitcoins. Le but du pays est simple : devenir le leader mondial en termes de cryptomonnaie. En plus de cet achat très conséquent, le Salvador n’hésite pas à déployer des moyens impressionnants pour la gestion de ses cryptomonnaies.

Récemment, le président du Salvador, Nayib Bukele, a notamment annoncé l’utilisation de l’énergie volcanique pour extraire des bitcoins. Dans un post sur Twitter, il a en effet déclaré que le minage de bitcoin – qui est géré par la société énergétique publique LaGeo SA de CV – avait généré un total de 269 ​​dollars de bitcoins en utilisant l’énergie géothermique des volcans. Si cela peut sembler invraisemblable, il est important de savoir que de nombreux pays – dont la France, l’Allemagne et le Japon – utilisent la géothermie pour produire de l’électricité. Au Salvador, près de 25 % de la production d’énergie domestique provient de l’énergie géothermique des volcans.

Ce n’est pas non plus la première fois que l’énergie des volcans est utilisée pour miner de la cryptomonnaie, a noté CNBC. L’Islande et la Norvège utilisent le même procédé depuis plusieurs années.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de