salle Viking
Image d’illustration — gabigaasenbeek / Shutterstock.com

Des archéologues danois ont découvert les vestiges d’une structure massive datant de l’ère viking. Cette dernière aurait pu servir de salle communautaire, accueillant des rassemblements politiques et d’autres événements entre la fin du 9e et le début du 11e siècle.

Une structure viking massive

Ces vestiges ont été mis au jour près du village de Hune, dans le nord du Danemark. La structure, dont le toit était soutenu par une série de 10 à 12 poteaux rectangulaires en chêne, mesurait quarante mètres de long pour huit à dix de large. De telles dimensions dépassent largement celles de la plupart des bâtiments érigés à l’époque, indiquant son importance pour la communauté viking.

Lieu d’activité quotidienne, la salle aurait également accueilli des réunions politiques. Selon l’archéologue Thomas Rune Knudsen, qui a coordonné les fouilles, la taille et la nature du bâtiment suggèrent que celui-ci était probablement entouré d’habitations.

« Il s’agit de la plus importante découverte de ce type depuis plus de dix ans », estime-t-il. « Nous n’avions jamais rien vu de tel ici dans le nord du Jutland. »

Sa configuration se révèle extrêmement proche de celle des structures précédemment trouvées dans les forteresses circulaires d’Harald Ier, notamment celles de Fyrkat près de la ville de Hobro et d’Aggersborg près du village d’Aggersund. Au cours de son règne (958 à 985 environ), ce monarque également connu sous le nom de Harald Blåtand ou Harald Bluetooth avait unifié la Scandinavie et également converti les Danois au christianisme.

La possible propriété d’une ancienne famille noble danoise

La découverte d’une imposante pierre runique à proximité suggère que le terrain ait pu appartenir à un noble danois nommé Runulv den Rådsnilde. Mesurant environ 1,5 m de haut et taillée entre la fin du Xe siècle et le début du XIe, celle-ci comporte l’inscription « Hove, Thorkild, Thorbjørn ont posé la pierre de leur père Runulv den Rådsnilde ».

« Il sera difficile de prouver que la salle viking trouvée était effectivement la propriété de la famille de Runulv den Rådsnilde, mais c’est certainement une possibilité », estime Knudsen.

Si les archéologues n’ont pour l’heure fouillé que la moitié de la salle viking, ils comptent reprendre les travaux d’excavation dès que le temps le permettra. Visant à estimer plus précisément leur âge, une datation au radiocarbone des vestiges est également prévue.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments