La salamandre errante est un animal bien souvent difficile à observer. C’est aussi une espèce qui a pour habitude de sauter. D’ailleurs, dans une récente vidéo, des salamandres ont été immortalisées en train de prendre la pose en pleine chute libre. Explications.

La salamandre errante ou Aneides vagrans est une espèce d’urodèles de la famille des Plethodontidae. Son habitat naturel est la canopée des séquoias de Californie, les arbres les plus hauts du monde. Des arbres qui leur permettent ainsi de sauter de branche en branche en adoptant des postures similaires à des parachutistes.

Afin de comprendre ce dont la salamandre est réellement capable de faire, des scientifiques de Floride du Sud et de l’université de Californie à Berkeley ont réalisé une étude, dont les résultats ont été publiés dans la revue Current Biology. « C’était déroutant de voir ces salamandres sauter si facilement compte tenu de la hauteur des arbres qu’elles habitent », a expliqué Christian Brown, auteur de l’étude. Au lieu de faire tomber les salamandres de très haut, ils les ont placées dans des souffleries sur mesure conçues pour simuler une chute d’un arbre, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.

Résultat : les chercheurs ont découvert « un répertoire de postures et de mouvements qu’elles utilisent pour contrôler leur chute », a expliqué Christian Brown. En tordant leur queue et en changeant de position, les salamandres parviennent à garder leur corps presque parallèle au sol en pleine chute libre. Elles peuvent aussi « exécuter des virages inclinés et glisser horizontalement », a ajouté le spécialiste. Toujours d’après l’étude, en chutant, la salamandre réduit sa vitesse verticale jusqu’à 10 %.

— HWall / Shutterstock.com

À présent, Christian Brown étudie si ces salamandres peuvent diriger leur vol afin d’éviter de tomber directement sur le sol, comme il l’a expliqué à Insider. Si cela est possible, il pense qu’il est probable que ces animaux choisissent ensuite de revenir vers le tronc afin de saisir une branche ou des fougères. Toutefois, si les salamandres venaient à tomber, cela ne devrait pas les tuer, a ajouté le scientifique. « Ces salamandres sont relativement légères et ne pèsent généralement pas plus de six grammes. Ainsi, leur chute pourrait être amortie par le duvet de séquoia mou autour de la base de l’arbre », a-t-il conclu.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments