Sadisme, masochisme, ces termes nous vous sont sans aucun doute pas inconnus. Effectivement, ils font référence à des pratiques particulières. Un sadique est une personne qui prend un malin plaisir à faire souffrir, ou à voir de la souffrance. Alors qu’un masochiste est une personne qui apprécie d’être maltraitée. Mais saviez-vous que les termes sadisme et masochisme viennent des noms des hommes qui les pratiquaient ?

Effectivement, le terme sadisme vient de Donatien Alphonse François de Sade (1740-1814), plus connu sous le nom de marquis de Sade. Sade est un homme de lettres français, il a notamment écrit Les Cent Vingt Journées de Sodome, une œuvre inachevée qu’il a écrite alors qu’il était enfermé à la Bastille, en 1785. Si nous connaissons aussi le marquis de Sade, c’est pour son penchant particulier à maltraiter les femmes pour son propre plaisir.

Manuscrit original des 120 journées de Sodome de Sade (Rouleau de 12 mètres de long sur 11 centimètres de large retrouvé à la Bastille)

Il faut donc préciser que le marquis de Sade était loin d’être un homme de bonne vertu. Il soumettait des femmes à ses coups de fouet, et autres supplices. En somme, il les torturait bien volontiers, et bien entendu, sans qu’elles y consentent. D’ailleurs, cela lui a valu quelques années d’emprisonnement. Ainsi, les déboires du marquis de Sade ont donné naissance au mot « sadisme ».

En ce qui concerne le terme masochisme, celui-ci vient de Leopold von Sacher-Masoch (1836-1895). Leopold von Sacher-Masoch était un journaliste, écrivain et historien autrichien. De surcroît, il était aussi l’inverse total du marquis de Sade. Effectivement, ce qu’aime Leopold von Sacher-Masoch est de se faire humilier et maltraiter par des femmes. Par ailleurs, la grande majorité de ses œuvres ont pour héroïne une femme dominatrice ou sadique.

Masoch et Fanny Pistor

Ce ne fut qu’en 1880 que le terme masochisme apparaîtra chez le psychiatre Richard von Krafft-Ebing. Il écrira d’ailleurs : « Ces perversions de la vie sexuelle peuvent être appelées masochisme, car le célèbre romancier Sacher-Masoch, dans de nombreux romans et surtout dans son célèbre La Vénus à la fourrure, a fait de ce type spécial de perversions sexuelles le thème favori de ses écrits. »

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de