embouteillages routes
— bibiphoto / Shutterstock.com

Les embouteillages font sans aucun doute partie des choses les plus énervantes au monde. En effet, il n’y a rien de plus agaçant que d’être coincé dans les bouchons alors qu’on est pressé d’arriver à destination. Mais au fait, comment se forment les embouteillages ?

L’embouteillage fantôme ou l’effet papillon de la circulation

Quand on arrive enfin à passer par une route particulièrement congestionnée, on se rend souvent compte qu’il n’y a en fait rien qui pourrait expliquer qu’il y ait eu un tel embouteillage. S’il est logique de penser qu’un embouteillage est causé par une voiture en panne, un accident, un énorme nid de poule ou tout autre évènement exceptionnel, en fait, les embouteillages se produisent tous les jours sans qu’il n’y ait rien de tout cela. Mais alors, comment se forment les bouchons ? Et surtout, est-ce qu’il existe des moyens pour les éviter ?

En fait, un petit rien peut causer un embouteillage lorsque la circulation est dense. S’il y a beaucoup de trafic sur une route et qu’un conducteur décide de ralentir, de s’arrêter brièvement ou de changer de file, toutes les voitures derrière lui seront obligées de ralentir à leur tour. Si les premiers véhicules derrière la source de perturbation initiale ne sont que peu affectés par le bouchon, le taux de ralentissement de chaque véhicule va augmenter au fur et à mesure que la file augmente, et à un certain point, certains véhicules seront même obligés de s’arrêter.

Même lorsque les voitures qui se trouvent en tête de file quittent l’embouteillage, le bouchon ne disparaît pas. L’embouteillage va juste dériver progressivement vers l’arrière. Et aussi simplement que ça, nous voilà soumis à des embouteillages monstres qui peuvent durer quelques minutes, plusieurs heures et même plusieurs jours. Ce phénomène – également appelé embouteillage fantôme – est notamment un dérivé de l’effet papillon, une théorie selon laquelle une toute petite perturbation provoque de fil en aiguille une réaction beaucoup plus importante.

embouteillages routes
― Dmitry Kalinovsky / Shutterstock.com

Scientifiquement, voici comment éviter les embouteillages

Dans l’idéal, la solution pour résoudre le problème des embouteillages fantômes serait que les véhicules roulent tous à la même vitesse jusqu’à destination. Hélas, c’est quasiment impossible. Selon Berthold Horn, professeur d’informatique au Massachusetts Institute of Technology (MIT), le meilleur moyen d’éviter la formation des embouteillages serait de veiller à avoir suffisamment d’espacement entre chaque véhicule. Selon un rapport de Live Science, ces espacements vont empêcher l’effet de ralentissement d’être amplifié par les voitures qui se suivent.

En effet, si chaque conducteur fait constamment des ajustements pour rester à mi-chemin entre la voiture devant et la voiture derrière, cela réduirait considérablement le ralentissement du trafic, et donc la formation d’un bouchon. Simple et efficace, cette méthode peut être appliquée en utilisant des radars de régulation de distance, un système de plus en plus répandu dans les modèles de véhicules récents. Outre cette méthode, le respect du code de la route est également essentiel pour éviter les embouteillages. Le dépassement et le changement de file lorsque le trafic est dense sont tout particulièrement à éviter.   

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
ozarmes
ozarmes
1 mois

En fait un embouteillage se produit lorsque il y a plus de voitures que la route peut en absorber dans un effet entonnoir……