— © EVNautilus / YouTube

Alors qu’il exploraient les fonds marins au nord des îles d’Hawaï à l’aide d’un petit submersible télécommandé, des chercheurs ont observé une structure improbable, semblable à une route pavée.

Des motifs évocateurs

Cette découverte a été réalisée par l’équipage du navire d’exploration Nautilus, dans le cadre d’une expédition visant à étudier les monts sous-marins de la crête Liliʻuokalani, des formations issues d’une ancienne activité volcanique et dont l’origine n’est pas pleinement comprise. Pour ce faire, les chercheurs utilisent notamment des engins submersibles munis de caméras, pouvant également prélever des échantillons de roches à l’aide de leurs bras robotisés.

À l’occasion d’une récente plongée, l’un des appareils a révélé un étrange motif craquelé à la structure évocatrice, se détachant nettement des fonds marins relativement informes l’entourant. Dans la séquence visible un peu plus bas, on peut entendre le scientifique comparer l’ensemble de blocs rectangulaires à « la route vers l’Atlantide » ou au « chemin de briques jaunes » évoqué dans le célèbre roman américain Le Magicien d’Oz.

Selon l’équipe, cette étrange formation géologique semblable à un lit de lac asséché repérée au sommet du mont sous-marin Nootka, se compose d’une coulée fracturée de hyaloclastites, des roches volcaniques issues du refroidissement explosif d’un certain type de lave au contact de l’eau.

« Ce modèle ‘unique’ de fractures à 90 degrés, rappelant la structure d’une route pavée, est très probablement le résultat de chauffages et de refroidissements successifs, dus aux multiples éruptions de cette crête sous-marine », détaillent les scientifiques dans un communiqué.

Une baudroie dentée

La route sous-marine n’est pas la seule découverte notable réalisée par l’équipage du Nautilus. En mars dernier, ce dernier avait diffusé une courte séquence vidéo (visible ci-dessous) montrant une baudroie « dentée » d’environ 40 centimètres de long, tapie à plus de 1 000 mètres de profondeur.

Créatures à l’apparence particulièrement inquiétante, les baudroies peuvent rester des heures immobiles au fond de l’océan, attendant patiemment que leurs proies s’approchent. Une fois à leur portée, ces dernières frappent rapidement, utilisant leur énorme bouche pour engloutir d’autres poissons ainsi que différentes espèces d’invertébrés.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments