LA MAIN GAUCHE DE LA NUIT D’URSULA K. LE GUIN, 1969

Dans La Main gauche de la nuit, Ursula K. Le Guin décrit à la fois une société interplanétaire future dans laquelle les valeurs ne sont plus les mêmes mais surtout un monde où les êtres humains sont asexués la majorité du temps, à l’exception de rares moments où ils prennent aléatoirement un sexe masculin ou féminin. De fait, cette population ne repose pas sur les mêmes structures familiales et sociales. Pionnière du féminisme en science-fiction, Ursula K. Le Guin s’est attachée à imaginer un monde où les normes genrées ne seraient pas les mêmes à une époque où, plus encore que de nos jours, le sexisme était très présent.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de