— Phonlamai Photo / Shutterstock.com

L’humanité est inexorablement en marche vers le futur. Des choses qui appartenaient autrefois à la science-fiction font désormais partie de notre vie quotidienne, et parmi cela, nous pouvons citer les robots. Mais l’armée britannique pourrait aller encore plus loin dans la mesure où elle projette d’introduire des robots dans ses rangs d’ici 2030.

Une solution pour résoudre le problème de manque d’effectif de l’armée britannique

Le Royaume-Uni a un ambitieux projet : introduire 30 000 soldats robots dans ses forces armées pour travailler aux côtés des humains sur et autour de la ligne de front. Le chef d’État-Major des forces armées britanniques, le général Sir Nick Carter, a expliqué durant une interview télévisée que ces machines pourraient faire partie intégrante de l’armée britannique dans environ une décennie. « Je pense que nous pouvons avoir une armée de 120 000, dont 30 000 pourraient être des robots, qui sait », a déclaré le général Carter lors de l’interview avec Sky News. « Mais nous devons ouvrir nos esprits, non pour déterminer ce que nous devrions faire, mais plutôt savoir ce que nous pouvons obtenir, c’est vraiment ce que nous devrions rechercher », a-t-il ajouté.

En ce qui concerne le financement de ce projet, le général Carter a suggéré qu’il était en pourparlers avec le Trésor pour fournir à la défense un règlement budgétaire pluriannuel pour moderniser les forces armées. Si l’avenir financier de l’armée de robots britannique est encore assez flou, il est clair que cette dernière aurait bien besoin d’aide. En effet, les forces armées du Royaume-Uni ont de plus en plus de mal à trouver de nouvelles recrues. Pour illustrer ce manque, l’armée britannique compte actuellement un effectif de 73 870 soldats, un chiffre bien en deçà de l’objectif nominal de 82 050.

Ainsi, l’appui de 30 000 robots serait le bienvenu. D’ailleurs, la technologie a d’ores et déjà été utilisée pour combler ce manque, et les objectifs en termes d’effectif ont finalement pu être réduits à la baisse, a rapporté The Guardian. En effet, l’armée britannique utilise déjà des drones et d’autres petits véhicules télécommandés pour aider ses soldats dans les missions de reconnaissance, entre autres tâches. De nouvelles technologies sont également en cours de développement. Parmi elles, nous pouvons notamment citer le drone de combat « i9 », un appareil équipé d’un fusil qui est capable d’identifier des cibles grâce à l’intelligence artificielle.

— Mykola Holyutyak / Shutterstock.com

Un projet qui soulève de nombreuses questions éthiques et logistiques

Quant au rôle que ces robots joueront dans l’armée, le général Carter a évoqué le fait qu’il s’agirait surtout de machines télécommandées, ou tout au plus des appareils semi-autonomes. Si cela élimine la crainte d’une invasion de robots tueurs autonomes, l’introduction de robots télécommandés va surement soulever un énorme défi logistique, a souligné Interesting Engineering. Des machines non autonomes auront toujours besoin d’opérateurs, et dans ce cas-là, le manque d’effectif humain au sein de l’armée britannique continuera de poser un problème.

Rappelons malgré tout que le général Carter n’a pas complètement écarté la possibilité d’avoir des robots autonomes, et cela soulève de nombreux soucis éthiques. Si la menace des machines qui se soulèvent contre l’humanité fait actuellement partie de la science-fiction, la rapidité avec laquelle évolue actuellement la technologie indique qu’un tel évènement entre désormais dans le champ des possibilités dans le futur. Or, introduire des robots de combat dans une armée pourrait être un premier pas vers cette hypothèse de futur apocalyptique. D’un autre côté, ces robots pourraient également être très utiles, surtout dans la mesure où il est probable que les dangers qui menacent une nation ne pourraient qu’évoluer au fil du temps.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
First Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
First
Invité
First

La menace bacteriologique,nous la subissons,elle aura au moins le merite de faire reflechir et conclure que seul l’isolement et le cloisonement sont les reponses à cette réalité.Et que ce pourrais helas etre notre futur,plus que des robots humanoides.La survie des especes depend aujourd’hui de la qualité de l’eau et de… Lire la suite »