— MOHAMED ABDULRAHEEM / Shutterstock.com

Face à la dégradation croissante de l’environnement, de plus en plus de personnes et d’organisations se lancent dans des projets ambitieux pour sauver notre planète. Depuis le mois de septembre 2019, un groupe d’étudiants de l’École supérieure des techniques aéronautiques et de construction automobile (ESTACA) de Laval travaillent sur un robot mangeur de plastique ressemblant à une tortue marine.

Chaque année, d’innombrables tortues meurent après avoir ingurgité trop de plastiques dans les océans. Baptisé « Green Turtle », ce projet sera ainsi un salut pour ces animaux marins, surtout en ces périodes difficiles. Avec la crise sanitaire mondiale, la pollution marine risque effectivement d’empirer à cause de la forte augmentation de la consommation des masques et gants à usage unique.

Pour un maximum d’efficacité, le robot-tortue sera principalement déployé dans les ports. Avec une envergure d’environ 1 mètre de long pour 2,5 mètres de large, il peut ingérer jusqu’à 50 litres de déchets au cours d’une seule sortie en mer. Grâce à son système de sonar embarqué, il peut notamment détecter les déchets et les différencier de tout obstacle se trouvant à proximité (faune, bateaux ou nageurs).

Le robot devait initialement être lancé en septembre 2020. Cependant, la pandémie de coronavirus a occasionné des retards dans la réalisation du projet. Les étudiants de l’ESTACA ambitionnent donc de lancer un modèle fini d’ici l’été 2021.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de