Roald Amundsen, le tout premier explorateur à avoir atteint les deux pôles

Roald Amundsen, le tout premier explorateur à avoir atteint les deux pôles

Marin et explorateur norvégien intrépide, Roald Amundsen entre dans l’Histoire le 14 décembre 1911 en devenant le premier homme à avoir atteint le pôle Sud. Il disparait mystérieusement en 1928 lors d’une mission de sauvetage.

LA CONQUÊTE DES PÔLES

Située à moins de 300 mètres du pôle Sud, la base antarctique Amundsen-Scott est le lieu habité le plus méridional au monde. Cette station de recherche américaine a été baptisée ainsi en l’honneur de Roald Amundsen et Robert Falcon Scott, deux explorateurs intrépides qui atteignirent le pôle Sud en 1911 et 1912.

Roald Engelbregt Gravning Amundsen (1872-1928)

En 1909, Amundsen prépare méticuleusement une expédition qui lui permettra, il l’espère, de devenir le premier homme à atteindre le pôle Nord et de réaliser ainsi le rêve de sa vie. Pour cela, l’homme prévoit d’explorer l’océan arctique et de se laisser ensuite dériver jusqu’au pôle.

Au cours de cette même année, les explorateurs Frederick Cook et Robert Peary affirment tour à tour avoir atteint le pôle Nord. Cela marque le début de la grande controverse du pôle Nord qui va pousser Amundsen à changer secrètement ses plans et à se focaliser sur la conquête du pôle Sud.

Comme il le dira plus tard : « À cet instant, je décidai de modifier mon objectif, de changer du tout au tout, et d’aller vers le Sud ».

« À CET INSTANT, JE DÉCIDAI DE MODIFIER MON OBJECTIF ET D’ALLER VERS LE SUD »

L’expédition norvégienne compte 130 chiens de traineau

Lors d’une escale à Madère en juin 1910, l’explorateur norvégien informe les membres de son équipage du changement de destination et ces derniers acceptent de rester avec leur capitaine.

L’explorateur Robert Falcon Scott prépare également une expédition au pôle Sud, et le duel que les deux hommes vont se livrer afin de pouvoir en revendiquer la conquête va le faire entrer dans l’Histoire.

Avant de reprendre la mer, Amundsen en profite pour envoyer un télégramme à Scott, son rival dans la course au pôle Sud : « Prends liberté vous informer Fram fait route vers l’Antarctique ».

Le camp de base de l’expédition victorieuse de 1911

Il faut six mois à Amundsen et son équipage pour atteindre la bordure de la plate-forme de Ross, considérée comme la plus grande barrière de glace de l’Antarctique. L’explorateur norvégien et ses hommes installent leur camp de base sur le glacier flottant situé dans la baie des Baleines le 14 janvier 1911.

Vêtus de fourrures et de peaux semblables à celles portées par les inuits, l’expédition se dirige vers le pôle Sud à ski, et utilise des chiens d’attelage afin de créer des dépôts de ravitaillement.

Leur première tentative se solde cependant par un échec. Les hommes d’Amundsen ne s’attendaient pas à des conditions climatiques aussi extrêmes, et ils sont contraints de battre en retraite afin de mieux préparer leur second assaut.

Amundsen et ses compagnons atteignent le pôle Sud le 14 décembre 1911

Le 19 octobre 1911, Amundsen et quatre de ses hommes ouvrent une nouvelle voie sur le glacier Axel Heiberg, et arrivent sur le plateau antarctique le 21 novembre après une ascension de quatre jours. Ils entrent dans l’Histoire le 14 décembre 1911 à quinze heures, en devenant les premiers à atteindre le pôle Sud.

Amundsen nomme leur camp « Polheim », qui signifie « maison au pôle ».

L’expédition rivale menée par Robert Falcon Scott n’atteint ce point que 33 jours plus tard, le 17 janvier 1912. Celle-ci connait une fin particulièrement tragique : tous les hommes meurent d’épuisement, de faim ou de froid sur le chemin du retour.

Le 11 mai 1926, Roald Amundsen entre un peu plus dans la légende en survolant pour la première fois le pôle Nord à bord du Norge, un dirigeable conçu par l’ingénieur aéronautique italien Umberto Nobile, également du voyage.

ROALD AMUNDSEN ENTRE UN PEU DANS LA LÉGENDE EN SURVOLANT LE PÔLE NORD À BORD D’UN DIRIGEABLE LE 11 MAI 1926

L’explorateur norvégien devient officiellement le premier homme à avoir atteint les deux pôles.

Deux ans plus tard, Amundsen qui avait pris sa retraite après son survol victorieux du pôle Nord, reprend du service afin de porter secours à Nobile et son équipage, dont le dirigeable s’est écrasé au nord de l’île norvégienne du Spitzberg.

À bord d’un hydravion Latham 47, l’explorateur tente de localiser le dirigeable de Nobile, mais un épais brouillard masque sa vision et son appareil s’abîme en mer de Barents. Roald Amundsen disparait tragiquement le 18 juin 1928. À ce jour, les recherches menées par la marine norvégienne afin de localiser l’épave de son hydravion se sont révélées infructueuses.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux