respiration cerveau
— Evgeny Atamanenko / Shutterstock.com

Bien évidemment, respirer est important. En effet, la respiration est l’une des conditions obligatoires pour qu’une personne reste en vie. Mais dans les détails, comment la respiration affecte le fonctionnement de notre corps, et notamment celui de notre cerveau ?

La respiration : comment ça marche ?

La ventilation pulmonaire – ou tout simplement la respiration – est le processus de déplacement de l’air dans et depuis les poumons pour faciliter les échanges gazeux avec l’environnement interne, principalement pour éliminer le dioxyde de carbone et apporter de l’oxygène. La respiration de tous les vertébrés dotés de poumons consiste en des cycles répétitifs d’inspiration et d’expiration à travers un système hautement ramifié de tubes et de voies respiratoires qui vont du nez aux alvéoles.

Si respirer semble être quelque chose de très anodin, il s’agit en fait d’un mécanisme assez complexe. Cela commence par l’inhalation d’air. L’inspiration est possible grâce à un gros muscle respiratoire appelé le diaphragme. Lorsqu’on inspire, le diaphragme et les muscles entre les côtes se contractent, créant un vide à l’intérieur de la cavité thoracique. Ensuite, lorsque l’air arrive dans les poumons – après être passé par la trachée et les bronches – il pénètre dans les alvéoles, où l’oxygène passe dans la circulation sanguine.

Par la même occasion, le dioxyde de carbone dans le sang passe de la circulation sanguine aux alvéoles. Après cet échange de gaz, le diaphragme se détend et remonte dans la cavité thoracique. Cela force l’air usé à sortir des poumons en suivant l’inverse du chemin qu’il a pris pour pénétrer dans les poumons. S’il s’agit là du mécanisme principal de la ventilation pulmonaire, elle est également responsable d’autres fonctions comme la parole, le rire et les expressions des émotions ; ainsi que d’autres réflexes comme le bâillement, la toux et les éternuements.

cerveau
— Yurchanka Siarhei / Shutterstock.com

Quel est le lien entre la respiration et le cerveau ?

Comme on peut s’y attendre, la respiration a un impact sur quasiment tous les composants organiques du corps, dont le cerveau. Ce qu’il faut savoir en premier lieu, c’est que le cerveau joue un rôle primordial dans la respiration, puisque ce réflexe inconscient est directement contrôlé par le centre respiratoire situé à la base du cerveau. L’effet de la respiration sur le cerveau est un peu plus complexe. Des études ont montré que les différents mécanismes de ventilation pulmonaire ont des impacts sur la cognition et l’humeur.

Plus récemment, de plus en plus de preuves suggèrent que la respiration pourrait donner un rythme aux oscillations rythmiques de l’activité électrique dans le cerveau. Autrement dit, la respiration agit comme une sorte de métronome pour le cerveau, permettant à ce dernier d’être plus efficace dans le traitement de la cognition et des émotions. Outre les preuves scientifiques qui ne cessent de s’accumuler sur le sujet, plusieurs millénaires d’existence de la pratique du yoga et d’autres formes de méditation ont démontré que la respiration a une influence sur l’état d’esprit.  

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
CAMACHO
CAMACHO
2 mois

Un titre racoleur, de pures généralités dignes d’un cours de sciences du secondaire …
mais bien sûr une présence incontournable de la publicité = Futura