Le mode de vie des requins gris est un mystère pour les chercheurs. En effet, ceux-ci ne s’arrêtent jamais de nager. Etant donné qu’ils respirent à l’aide de leurs branchies, ils sont obligés de se mouvoir en continu pour que celles-ci s’ouvrent et se ferment. Comment se reposent-ils alors ?

Des requins nageant à contre-courant

Pour respirer, les requins utilisent leurs branchies et n’ont d’autre choix que de se mouvoir pour les ouvrir et les fermer. De fait, les requins gris de récif ne s’arrêtent jamais d’être en mouvement ! Les scientifiques se sont alors longtemps demandé comment ces requins pouvaient se reposer.

Yannis Papastamatiou, chercheur affilié à la Florida International University, a mené une étude en collaboration avec une équipe internationale de scientifiques qui a probablement permis de lever le mystère. L’étude consistait initialement en un programme de recherche autour des comportements de chasse nocturne des requins. Un groupe de requins du canal sud de l’atoll de Fakarava, en Polynésie française, avait été observé.

Cette recherche a débouché sur une découverte étonnante : des centaines de spécimens de requins de récif se sont trouvés en train de surfer en flottant sur les courants ascendants. Certains d’entre eux nageaient à contre-courant, quasiment immobiles.

En fait, ils glissaient même vers l’arrière, et le courant les ramenait naturellement à leur position de départ. « C’était comme une sorte d’étrange tapis roulant. Les requins avançaient à contre-courant, étaient ramenés en arrière, puis avançaient à nouveau. » témoigne Papastamatiou.

— Rajat Kreation / Shutterstock.com

Un comportement pensé pour économiser leur énergie

Afin d’étudier le comportement intrigant des requins gris sans les importuner, le bateau des scientifiques a déserté l’océan en y laissant simplement un ensemble de balises de suivi acoustique, suppléé par des caméras sous-marines.

Ce dispositif a permis de calculer la dépense d’énergie des requins qui voguaient dans les courants. Le résultat montre bien que cette attitude correspond à un mode de repos chez les requins. En effet, selon l’étude, les requins économisent plus de 15 % d’énergie en surfant de la sorte.

— Rajat Kreation / Shutterstock.com

Un choix conscient de nager dans les courants ascendants

L’équipe de scientifiques s’est munie de divers appareils pour sonder le comportement des requins gris dans les prochains mois et années. Premièrement, un sonar multifaisceau a été mis en place afin de prédire et de cartographier les endroits où des courants ascendants existeraient.

Une fois ces zones déterminées, des dispositifs de suivi y ont été installés. Les données récoltées ont démontré que les requins ciblent bel et bien les espaces de l’océan où se trouvent des courants ascendants pour se reposer. Vous pouvez retrouver l’enquête dans le Journal of Animal Ecology.

« Cette étude est une belle démonstration des paysages marins énergétiques, une représentation spatiale de la quantité d’énergie qu’il faut à un animal pour se déplacer dans un environnement », a déclaré Papastamatiou.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments