L’Alliance Renault-Nissan va commercialiser 12 modèles de voitures électriques d’ici 2022

Le groupe Renault-Nissan-Mitsubishi a récemment dévoilé sa stratégie pour les cinq années à venir, notamment en ce qui concerne le développement de véhicules électriques. Récit d’un groupe qui a le vent en poupe.

 

UN PLAN D’ACTION AMBITIEUX

Appelé « Alliance 2022 », ce plan du groupe, fondé en 1999, a pour but d’intensifier la coopération entre les trois marques (Mitsubishi vient de rejoindre l’Alliance NDLR), mais aussi et surtout d’intensifier le développement et la commercialisation de véhicules électriques. Ainsi, Renault-Nissan-Mitsubishi prévoit de commercialiser 12 nouveaux modèles de véhicules «100 % électriques» d’ici à 2022.

Carlos Ghosn, PDG du groupe franco-japonais, souhaite, sans vouloir s’engager sur des objectifs fermes, que « plus de 20 % des ventes de l’alliance soient électrifiées » en 2022. Cela inclus les véhicules électriques mais aussi les modèles hybrides (mélange carburant-électricité) de l’Alliance.

Des Nissan Leaf, un modèle de voiture 100 % électrique.

 

TOUT MISER SUR L’INNOVATION

En quelques années, le groupe Renault-Nissan, devenu récemment Renault-Nissan-Mitsubishi, a su s’imposer et est devenu n°3 mondial derrière General Motors et Volkswagen. Le groupe affiche des chiffres de ventes et de croissance plus que satisfaisants pour l’année 2016, avec près de 10 millions de véhicules vendus dans le monde.

Ainsi, pour essayer de détrôner ses concurrents américain et allemand, Renault-Nissan-Mitsubishi a pour ambition d’évoluer sur un autre terrain : la conduite autonome. Le groupe a l’ambition de développer 40 modèles dotés de cette technologie, et de devenir un « opérateur de services de mobilité à la demande par véhicules robotisés » pour reprendre les mots du PDG du groupe.

« Différents niveaux de conduite autonome, allant jusqu’à l’autonomie totale du véhicule »

Carlos Ghosn

Enfin, en termes d’objectifs, Carlos Ghosn, a fait l’annonce de chiffres très ambitieux, avec des ventes annuelles qui « devraient dépasser les 14 millions d’unités à la fin du plan, générant un chiffre d’affaires de 240 milliards de dollars. ». Autant dire que l’alliance compte bien conserver voire améliorer sa place sur le marché automobile mondial.

La Renault ZOE, un des cinq modèles électriques que la marque propose.

500 millions de tweets sont envoyés chaque jour.

— Twitter