― RT Images / Shutterstock.com

Pour la préfecture de Seine-Maritime, les renards sont des nuisibles à bien des niveaux et nécessitent une régulation de leur population. L’association One Voice l’attaque en justice pour tenter de les sauver…

C’est un véritable bras de fer qui oppose les défenseurs des animaux et la préfecture de Seine-Maritime. Au début de l’année, un arrêté préfectoral a été déposé afin d’abattre 1430 renards dans tout le département, en plus des victimes habituelles de la chasse. Le public s’est concerté et s’est opposé à cette mesure. Néanmoins, malgré cette opinion, la préfecture a choisi de ne pas en tenir en compte et de condamner les animaux jugés « nuisibles » avant la fin de l’année 2020. En conséquence, l’association de défense des animaux One Voice saisit la justice.

D’une part, la préfecture se défend sans équivoque, le préfet concerné a déclaré : « Malgré des réponses très majoritairement défavorables en nombre, les impacts négatifs de l’espèce demeurent prédominants en termes de sécurité sanitaire et de préservation d’une filière. » La préfecture juge les renards trop nombreux, propageant des maladies et portant préjudice aux élevages. « Le renard est une espèce présente sur l’ensemble du département de la Seine-Maritime et classée susceptible d’occasionner des dégâts (ex-catégorie ‘nuisibles’) dans ce même département depuis de nombreuses années. » L’action repose sur un texte qui « prévoit la possibilité d’organiser, sous le contrôle de l’administration, des opérations de régulation du renard (…) ».

Par opposition, l’association One Voice dénonce un discours contradictoire et des arguments non recevables, par ailleurs démontés par une étude de l’Office français de la biodiversité. Dans son communiqué, One Voice ajoute que « s’indigner ne suffit pas, nous avons déposé un recours contre le préfet de Seine-Maritime. (…) Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour sauver ces 1430 renardes, renards et renardeaux ! » Malheureusement, la justice a rejeté la requête de l’association autorisant l’abattage des animaux…

3
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
MarcRigaudJean bouhanna Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Jean bouhanna
Invité
Jean bouhanna

Quand arretera t on de tout tuer de tout faire disparaître qui est on pour s autoriser de telles pratiques

Rigaud
Invité
Rigaud

Honteux!!!!!