Deux labres nettoyeurs en pleine action

Le poisson-nettoyeur

Il s’agit ici d’une relation symbiotique assez comique, comparable à une station de lavage ou à un rendez-vous chez le dentiste. Plusieurs espèces de poissons comme le labre nettoyeur commun sont connus pour se retirer les débris et les parasites de la gueule d’autres poissons plus gros (certains requins aussi). En cas de besoin, le poisson se met dans une certaine position qui indique au nettoyeur que l’approche est possible. Le nettoyeur pénètre dans la gueule du poisson et commence à nettoyer. S’il se montre trop zélé, le gros poisson peut très bien l’avaler et mettre fin à la collaboration. D’un côté, le poisson nettoyeur se nourrit de mucus, de restes et de tissus morts alors que l’autre poisson se fait nettoyer. Le plus connu est donc le labre nettoyeur commun qui vit dans les récifs du Pacifique. Il lui arrive d’agiter ses traits bleutés pour attirer « des clients ». 

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de