En 2015, 700 000 migrants ont traversé la Méditerranée pour fuir la guerre et les persécutions subies sur leur terre natale. Venus de toutes les classes sociales, ils ont été contraints de tout laisser sur place : leurs biens, mais surtout, leurs proches. Le photographe Srdjan Zivulovic a photographié certains d’entre eux, alors qu’ils espéraient traverser la frontière entre la Slovénie et l’Autriche, montrant un cliché de ce que représente leur “chez eux” à leurs yeux. SooCurious vous laisse découvrir cette série photographique saisissante.

 

Asan est originaire de Pirmam, en Irak, il montre une photographie de sa soeur et de ses parents.

 

Akram a fui Herat, en Afghanistan. Sur son smartphone, un cliché de lui et de ses amis, pendant leur voyage pour atteindre l’Europe.

 

Ce cliché montre la fille de Nazar. Il est originaire de Basrah Madina, en Irak.

 

Muhammad s’est enfui de Damas, la capitale syrienne. Il montre une photographie de son groupe d’amis.

 

Abdullah montre un cliché de lui et de sa femme, il est originaire de Baghdad, en Irak.

 

Logine a fui la ville de Hamslo, en Syrie. Elle montre une photographie de sa maison.

 

Haya montre un cliché de sa ville natale, Artoz, en Syrie.

 

Muhhamed a fui Daraa, en Syrie, il montre une photographie de sa fille Sara.

 

Ces clichés nous rappellent la triste réalité que vivent les réfugiés, qui ont préféré fuir les atrocités commises dans leur pays, risquant parfois même de le payer au prix de leur vie. Vous pouvez également découvrir cette série de clichés mettant en scène des réfugiés qui dévoilent ce qu’il leur reste de plus précieux.

 

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de