Prenez de la vitesse avec Redline, le film d’animation futuriste du studio Madhouse

Amateur de courses, préparez-vous à être étonné avec la course de Redline ! Ce film d’animation complètement fou imaginé par Madhouse vous invite à participer à la plus connue mais aussi la plus dangereuse des courses de la galaxie. Arsenal improbable, coups bas et ennemis hauts en couleur vous attendent ainsi que votre guide au milieu de cette jungle mécanique : un humain honnête. Faites vrombir vos moteurs, la ligne de départ vous attend.

Il existe dans la galaxie une course qui attire tous les regards une fois tous les 5 ans. Une course clandestine où tout est permis. Et quand on dit tout, c’est tout ! De l’ajout d’armes sur sa machine aux boosters de vitesse en passant par un robot qui vous aide à piloter, tout est possible. Cette course, c’est la Redline.

Cette année, un pilote humain est bien décidé à la gagner : « Gentil » JP, une jeune homme surprenant reconnaissable à sa coupe banane. Ce pilote émérite compte bien réaliser son rêve d’enfant en franchissant le premier la ligne d’arrivée de la course cette année. Seulement JP a décidé de gagner cette course à la loyale et ne possède donc aucune amélioration sur son véhicule (ce qui justifie son surnom de gentil). Le jeune homme est cependant bien décidé à prouver à toute la galaxie que seul son talent lui suffit pour gagner.

Redline est un film d’animation en 2D sorti en France en 2010. Produit par le mythique studio Madhouse, il a été réalisé par Takeshi Koike, artiste que les amateurs de japanimation connaissent bien car il a travaillé sur l’adaptation en anime d’Afro Samurai, sur Samurai Champloo ou sur la séquence animée de Kill Bill.

redline-vaisseaux

Comme d’autres films avant lui, Redline étonne dès les premières secondes grâce à une animation de qualité. Studio Madhouse oblige, les mouvements sont fluides, les plans sont particulièrement travaillés et le style graphique détonne grâce à des ombres marquées d’un noir intense. Un choix étonnant mais plaisant qui donne au film un côté comics.

Le sujet du film étant une course, les déformations de personnages sont légion, donnant véritablement à l’écran une impression de vitesse. Cette sensation est d’ailleurs renforcée par la bande originale aux accents techno. Soutenue et mécanique, elle correspond aux machines fonçant à toute vitesse et nous immerge davantage dans l’univers du film.

redline-public

Son univers, parlons-en justement. Assez coloré et loufoque, le background de Redline est dans l’esprit pulp, c’est-à-dire la vision que l’on avait de la science-fiction dans les années 70. Costumes en latex, vaisseaux aux formes improbables et peuples atypiques sont ainsi légion dans le monde de JP. Toutefois, Redline possède également un petit côté années 90 avec sa course galactique (un sujet qui a déjà inspiré plusieurs œuvres par le passé comme dans Oban Star Racers) et son héros au look déjanté rappelant celui de Space Dandy.

Elle a beau disposer d’une esthétique originale, Redline est dans son fond une histoire reprenant les codes des shonen. Son héros est habité par un rêve qu’il veut accomplir en tenant ses convictions. Le film évoque également le thème de l’amitié à travers la relation parfois difficile qu’entretiennent JP et son mécano. Enfin, d’autres grandes idées classiques sont évoquées tout au long de l’aventure comme la détermination, le dépassement de soi ou encore l’amour.

redline-heros

Film méconnu mais à la réalisation exceptionnelle, Redline est une des petites pépites du studio Madhouse. Possédant à la fois un héros aux nobles intentions et une histoire qui ne joue pas en sa faveur, le film nous tient en haleine du début à la fin. Emportés aussi bien par la musique que par l’animation, l’impression de participer à la course aux cotés de JP est saisissante. Si son histoire peut avoir un côté prévisible, Redline a su gagner sa place au milieu des grands classiques de l’animation. Une course palpitante qu’on vous invite à découvrir pied au plancher !


À la Renaissance, loucher était caractéristique de beauté pour les femmes italiennes.

— @DailyGeekShow