voiture-electrique-solaire
Image d’illustration — Esteban De Armas / Shutterstock.com

Conçue par des ingénieurs australiens, la voiture solaire Sunswift 7 a parcouru 1 000 km avec une seule charge et en moins de douze heures. Un exploit qui repousse les limites de l’aérodynamique et de l’efficacité.

La Sunswift 7

Les ingénieurs de l’université de Nouvelle-Galles du Sud produisent des véhicules exploitant l’énergie solaire depuis 1996 et ont établi au cours des dernières années une série de records de vitesse à l’aide de différents modèles électriques. Nommé Sunswift 7, le dernier en date ne pèse que 500 kg, soit environ un quart du poids d’une Tesla.

Pour atteindre ce poids plume, les ingénieurs ont dû renoncer aux systèmes de climatisation et ABS, aux airbags, aux essuie-glaces et à d’autres équipements que l’on s’attend à trouver sur une voiture de série homologuée, pour se concentrer sur l’efficacité aérodynamique. Alors qu’une Tesla Model S présente un coefficient de résistance à l’air de 0,208, celui de la Sunswift 7 se révèle de 0,095 seulement.

Deux ans ont été nécessaires pour assembler la Sunswift 7 avec en ligne de mire un nouveau record du monde Guinness de rapidité sur 1 000 km. S’étant récemment déroulée sur la piste d’essai du Highway Circuit de l’Australian Automotive Research Centre, la tentative a vu la Sunswift 7 effectuer 240 tours avec une seule charge.

Si l’équipe a dû surmonter un problème de gestion de la batterie, un pneu crevé, et que différents changements de pilotes sont également intervenus, le véhicule a bouclé les 1 000 km en 11 heures, 53 minutes et 32 secondes, à une moyenne de près de 85 kilomètres par heure. Ce qui constitue un record du monde, que la société Guinness, qui examine actuellement les chronométrages et les données de télémétrie, devrait prochainement homologuer.

3,8 kWh aux 100 kilomètres

« Lors de ce record, la consommation d’énergie n’a été que de 3,8 kWh pour 100 km, quand les VE les plus efficients en circulation aujourd’hui n’atteignent que 15 kWh/100 km et que la moyenne se situe autour de 20 kWh/100 km », détaille le professeur Richard Hopkins, qui a supervisé le développement du véhicule.

« Si la Sunswift 7 n’est évidemment pas un prototype de voiture de série, en raison des compromis faits sur le confort et son coût de développement et de production prohibitif, nous avons montré qu’il est techniquement possible de rendre ce type de véhicules plus efficaces, durables et respectueux de l’environnement. »

À noter que le mois dernier, la Rimac Nevera avait atteint la vitesse ébouriffante de 412 km/h, faisant d’elle le véhicule électrique le plus rapide au monde.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
bisson
bisson
1 mois

Mais pourquoi donc aller à 1.000 km de chez soi où l’on est si bien ?