― Captain Wang / Shutterstock.com

Les conséquences du réchauffement climatique se font de plus en plus ressentir chaque année. D’après une étude publiée dans la revue scientifique Global Change Biology le 30 septembre dernier, la hausse des températures dans le monde serait plus importante la nuit que le jour. Un phénomène qui aurait de graves conséquences sur la faune, la flore et l’Homme.

0,25 degré Celsius de plus la nuit

Cette étude a été menée par des scientifiques de l’université d’Exeter. Pour cela, ils se sont penchés sur le réchauffement climatique diurne et nocturne entre 1983 et 2017. Sans surprise, ils ont tout d’abord notifié une augmentation globale de la température la nuit et le jour. En revanche, les nuits se seraient plus réchauffées que les jours. L’on a notamment constaté 0,25 degré Celsius de plus que les jours sur une grande partie de la planète.

Pour plus de précisions, les réchauffements nocturnes sont plus accentués durant la nuit en Europe, en Afrique de l’Ouest, dans la partie occidentale de l’Amérique du Sud et en Asie centrale. En revanche, la tendance est différente dans d’autres régions. Les hausses de températures sont effectivement plus accentuées durant le jour au Mexique, dans le sud des États-Unis et au Moyen-Orient.

Les scientifiques expliquent cette différence d’augmentation des températures diurnes et nocturnes par l’inégalité des couvertures nuageuses. La crise climatique aurait un impact sur la formation des nuages. Lorsque le ciel est couvert de nuages, ceux-ci absorbent la chaleur des rayons du soleil et accumulent de l’humidité. Cette dernière n’est relâchée que pendant la nuit et devient plus chaude. En revanche, lorsqu’il n’y a pas de nuages, les rayons du soleil réchauffent les régions concernées et les températures augmentent pendant le jour.

— Vladimir Melnik / Shutterstock.com

Des conséquences sur la faune, la flore et l’Homme

Selon les chercheurs de l’université d’Exeter, ce phénomène aura de graves conséquences sur la faune, la flore et l’Homme. « Nous avons démontré qu’un réchauffement nocturne plus important est associé au fait que le climat devient plus humide, et cela a des conséquences importantes sur la croissance des plantes, et sur la manière dont les insectes et les mammifères interagissent. Les espèces qui ne sont actives que la nuit seront évidemment particulièrement touchées », a expliqué Daniel Cox, principal auteur de l’étude.

Mais ce n’est pas tout, le réchauffement nocturne aura également des conséquences sur l’Homme dans le futur, surtout dans les régions où ce phénomène est plus important. Ce dernier aura en l’occurrence des difficultés à se rafraîchir la nuit pendant les périodes caniculaires, rapporte the Guardian. Les chercheurs rappellent ainsi qu’il devient urgent d’adopter des mesures pour réduire l’impact du réchauffement climatique sur la planète.  

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de