Ce rat récemment découvert est si grand qu’il peut briser des noix de coco avec ses dents

Des rats géants viennent d’être découverts sur les îles Salomon… Si géants qu’ils peuvent briser des noix de coco avec les dents. On vous en dit plus sur cette découverte.

 

Les îles Salomon, un archipel isolé

Situées au nord-est de l’Australie, les îles Salomon sont relativement isolées du reste du monde. Et pourtant, l’archipel vient de tomber sous les feux des projecteurs puisqu’une récente étude, menée par le docteur Lavery, met en évidence l’existence d’une espèce de rats géants.

Le docteur Lavery, chercheur au Field Museum de Chicago, débute ses recherches dans les îles Salomon en 2010. Les rumeurs sur place indiquent l’existence d’un rat géant, capable de fendre une noix de coco avec ses dents et vivant dans les arbres. Les habitants de l’île Vangunu appellent ce rat “vika”. Les îles Salomon sont particulièrement susceptibles d’accueillir tout un tas d’espèces endémiques grâce à sa localisation isolée. Près de la moitié des mammifères de ces îles ne sont trouvables nulle part ailleurs !

Les îles Salomon.

 

Une longue recherche et une trouvaille due au hasard

J’étais excité car je venais juste de commencer mon cursus post-doctoral”, a expliqué le chercheur. Mais devant l’intensité de ses recherches et le peu de résultats concluants, il a douté du bien fondé de son étude : “Je commençais à me demander si le fameux vika était une nouvelle espèce, ou juste le nom des rats normaux sur l’île.”

C’est en novembre 2015 que tout a changé. Alors que les bûcherons sévissaient sur l’île, un “vika” est tombé d’un arbre de 30 mètres. Son cadavre a attiré l’attention, et un ranger du nom d’Hikuna Judge l’a recueilli. Ce dernier a envoyé son corps au Queensland Museum en Australie et Lavery a pu étudier la dépouille. Le docteur a déclaré que “dès le début de mon examen du spécimen, je savais que quelque chose était différent. Il n’y a que 8 espèces connues de rats natifs des îles Salomon, et lorsque j’ai regardé son crâne, j’ai pu exclure un tas d’espèces dans la minute.

 

Un rat impressionnant mais en danger

En comparant l’analyse ADN de ce rat avec ses confrères, Lavery a pu en avoir la certitude : entre ses mains, c’était bien une espèce méconnue de mammifère. En l’honneur du nom donné par les habitants de l’île Vangunu, le docteur a nommé ce rat “Uromys vika”. Il a précisé que “ce projet montre l’importance des collaborations avec les peuples locaux”.

L’Uromys vika est la première espèce de rats découverte dans les îles Salomon depuis 80 ans. Et quelle espèce ! Ce rat géant peut peser jusqu’à un kilogramme, soit quatre fois la masse d’un rat “classique” ! Et niveau taille, il n’est pas en reste : avec sa queue, sa taille peut atteindre les 45 centimètres de long. Ces caractéristiques, liées à sa force de pression capable de découper les noix de coco, font du vika un force de la nature.

Immédiatement classifié en tant qu’espèce en danger, le rat des îles Salomon devra survivre face à une déforestation massive. 90 % des arbres dans lesquels il vit, les kabuchus, ont déjà disparu puisque très prisés des bûcherons locaux.

Une déforestation qui pourrait bien coûter la vie au rat géant…

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux