Le raisonnement est un point essentiel lorsqu’il s’agit d’agir et de prendre des décisions. Ainsi, il est très important de savoir qu’il existe plusieurs manières de raisonner, les plus populaires étant les raisonnements déductifs et inductifs. Mais quelle est la différence entre les deux ?

Si le raisonnement est effectivement essentiel pour les grands détectives, vous n’avez pas à être Hercule Poirot ou Sherlock Holmes pour utiliser et faire la différence entre le raisonnement déductif et inductif. Tout d’abord, il faut savoir que le raisonnement déductif et le raisonnement inductif sont deux processus de raisonnement opposés. Cela implique que ces deux types de raisonnement sont utilisés de manière différente, selon les circonstances. Quoi qu’il en soit, les deux sont basés sur la logique.

Le raisonnement déductif

Le raisonnement déductif est le processus de pensée consistant à tirer une conclusion basée sur des prémisses généralement supposées vraies. Autrement dit, c’est le processus de raisonnement qui part d’énoncés généraux – comme des paradigmes et des théories – pour aboutir à une conclusion logique. Cela implique de penser du général au spécifique. C’est notamment pour cette raison que les scientifiques utilisent le raisonnement déductif pour prouver les théories et les hypothèses.   

L’un des types de raisonnement déductif les plus courants est le syllogisme. Le syllogisme fait référence à deux déclarations – une déclaration majeure et une déclaration mineure – qui se rejoignent pour former une conclusion logique. Voici un exemple simple de syllogisme : Lucky est un chien. Tous les chiens sont des mammifères. Par conséquent, Lucky est un mammifère. Bien que le raisonnement déductif soit considéré comme fiable, il est important de reconnaître qu’il peut parfois conduire à une fausse conclusion. Cela se produit généralement lorsque l’une des premières déclarations hypothétiques est fausse.

— Ollyy / Shutterstock.com

Le raisonnement inductif

Le raisonnement inductif est une méthode de pensée logique qui combine des observations avec des informations expérientielles pour parvenir à une conclusion. Autrement dit, lorsque vous pouvez examiner un ensemble spécifique de données et tirer des conclusions générales basées sur les connaissances existantes issues d’expériences passées, vous utilisez un raisonnement inductif. C’est le type de raisonnement que nous utilisons le plus lorsque nous devons prendre des décisions au quotidien. Ainsi, même si c’est la première fois que vous entendez parler du raisonnement inductif, vous l’avez probablement déjà utilisé au cours de votre vie.

Voici un exemple simple de raisonnement inductif : Imaginez que vous avez un sac de cailloux. Vous mettez votre main à l’intérieur du sac et vous sortez un caillou. Le caillou s’avère être de couleur bleue. Vous sortez à nouveau un caillou, et c’est aussi un caillou bleu. Le troisième caillou que vous sortez est également bleu. Vous en arrivez donc à la conclusion que tous les cailloux de ce sac sont de couleur bleue. Bien évidemment, il y a une limite à la véracité des conclusions obtenues par un raisonnement inductif. En effet, la fiabilité d’une conclusion faite avec le raisonnement inductif dépend de l’exhaustivité des observations.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments