Des femmes d’origines diverses livrent leur ressenti face aux « micro-agressions » dont elles font quotidiennement l’objet. Ces « blagues » racistes, entendues sans arrêt, empêchent les personnes qui en sont victimes d’être totalement elles-mêmes. Elles subissent donc une charge mentale qui peut entrainer de réels traumatismes.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de