Des plongeurs tombent nez à nez avec l’une des plus étranges créatures marines

C’est en tournant des images promotionnelles pour l’île de White Island en Nouvelle Zélande, que le vidéographe Steve Hathaway et son ami Andrew Buttle ont pu assister à un spectacle tout à fait singulier.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que la découverte de ce pyrosome (qui se constitue en fait d’une colonie de minuscules organismes marins se liant pour former une masse flottante) d’environ 8 mètres de long a fait le bonheur de ses observateurs.

En effet, malgré onze ans d’expérience sur le terrain et des brasses effectuées avec de nombreux animaux marins comme les baleines, l’observation d’un pyrosome était une première pour Hathaway, qui s’est dit « très excité ». Conscient de sa chance et de la rareté de ce phénomème, il a brandi sa caméra pour filmer cette impressionnante vidéo. Même si l’observation d’un pyrosome n’est pas nécessairement une chose rare, ils sont en général observés par les plongeurs ou par des gens qui passent énormément de temps dans l’eau.

Les premiers pyrosomes ont été observés aux alentours du XIXe siècle, les marins s’interrogeant alors sur l’origine de cette lumière sous l’eau, certains specimens possédant en effet un éclat bioluminescent.

Comme l’explique Lindsey Sala, une scientifique à la Scripps Institution of Oceanography, ces phénomènes sont d’une taille variable, pouvant même atteindre 13 à 18 mètres de long !

D’après Lindsey Sala, les pyrosomes sont en fait composés de milliers d’êtres minuscules et sexués qu’on appelle les zooïdes, « qui aident l’entité à se déplacer et à se nourrir grâce à la propulsion par jet« .

Une première fascinante pour Hathaway, qui, passionné par l’océan et ses multiples trésors, a fait circuler cette vidéo pour en appeler à la curiosité de chacun au sujet des fonds maritimes.

 

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux