Sombres et réalistes, ces Pulp Arts vous replongent dans les grands classiques de la culture geek

Il est parfois bon de regarder dans le rétro pour redécouvrir les classiques de la culture geek sous un nouvel angle. Un traitement graphique à la Pulp qui porte ses fruits dans des compositions gourmandes. Rien qu’une image mais on se refait déjà le film et ça nous donne comme une furieuse envie de redécouvrir ces classiques geek en mode Pulp Fiction.

 

Les Pulps, magazines peux coûteux bourrés de nouvelles souvent médiocres et très populaires auprès des masses américaines de la première moitié du XXe siècle. Romance, série noire, littérature d’anticipation, science-fiction, récit fantastique, chaque genre avait ses éditions. Certains auteurs sont passés depuis à la postérité, tels qu’Isaac Asimov pour n’en citer qu’un. Le style a lassé et il ne reste aujourd’hui que de rares titres exclusivement SF ou fantastique. Le Pulp magazine ne concerne désormais qu’un public de passionnés.

MarioPulpMario-2

Toutefois, ces histoires discount ne sont pas les seules créations misent en avant par les Pulps. Leurs couvertures au genre très particulier auront marqué le monde du design graphique au point que certains récits ont été écrits en fonction de la couverture choisie pour le magazine. Dans un style encore rétro, certains artistes n’ont pas encore tourné la page et en ont même fait leur spécialité. Ils s’amusent à reprendre les classiques populaires pour leur donner ce petit coup de vieux bon marché.

C’est le cas d’Ástor Alexander, illustrateur californien de San Diego, qui a déjà traité le cas de Dragon Ball Z, La Légende de Zelda, Mario, Metroid ou Batman inspirés de couvertures Pulps originales. Je vous laisse le loisir d’apprécier le travail.

MetroidPulpMetroid La Légende de ZeldaPulpZelda MarioPulpMario-1 Dragon Ball ZPulpDBZCell Dragon Ball ZPulpC16C17-3 Dragon Ball ZPulpC16C17-2 Dragon Ball ZPulpC16C17-1 Bioshock InfinitePulpBioshock

 

La Pulp culture a de la gueule. Ces illustrations captent l’essence noire de ces classiques geek pour en émuler les mondes fantastiques que la plupart d’entre nous auront connu plus jeunes. La partie sombre de l’œuvre originale est sublimée dans un style graphique qui nous rappelle que nous avons un devoir à accomplir. Même si c’est pour s’amuser.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux