Vue d’artiste d’un vol de Pterodaustro guinazui au-dessus d’un lac patagonien — © Mark Witton

De nouvelles analyses fossiles suggèrent que les ptérosaures étaient capables de déployer leurs ailes et de voler quelques heures, voire quelques minutes seulement, après leur éclosion.

De nouvelles preuves

Apparentés aux dinosaures et contemporains de ces derniers, les ptérosaures étaient des reptiles volants préhistoriques pour le moins imposants. En témoigne le Quetzalcoatlus, plus grand animal volant jamais découvert avec ses 10 mètres d’envergure. Toutefois, on estime que même les représentants des espèces les plus massives étaient à peine plus grands qu’une mouette à la naissance, et le moment à partir duquel ceux-ci étaient en mesure de voler a par conséquent été largement débattu au fil des années.

Alors que certains chercheurs avaient affirmé qu’à l’instar de la plupart des oiseaux modernes, les ptérosaures ne prenaient leur envol qu’après plusieurs semaines, voire plusieurs mois, d’autres estimaient qu’ils étaient en mesure de voler presque immédiatement après leur éclosion, comme certains oiseaux mégapodes australiens actuels.

Dans le cadre de travaux publiés dans la revue Scientific Reports, Darren Naish et ses collègues de l’université de Southampton ont étudié les os fossilisés de trois Pterodaustro guinazui et d’un Sinopterus dongi juvéniles, deux espèces de ptérosaures très éloignées. L’examen de la robustesse de leurs os, de leur envergure et d’autres mesures ont montré que les bébés ptérosaures possédaient des ailes parfaitement adaptées au vol propulsé.

Fossile de Sinopterus dongi — © Ghedoghedo / CC BY-SA 3.0

« Ces résultats démontent l’hypothèse selon laquelle les bébés ptérosaures étaient incapables de voler et écartent également l’idée d’un compromis, avec des nouveau-nés capables de planer mais pas d’actionner leurs ailes », souligne Naish.

« Les ptérosaures adultes n’étaient probablement pas des parents très présents »

Selon l’équipe, les bébés de la plupart, voire de la totalité des espèces de ptérosaures, pouvaient se tenir debout, marcher et voler très tôt dans leur vie (probablement quelques minutes ou quelques heures seulement après être sortis de l’œuf). Le style de vol des juvéniles était vraisemblablement différent de celui de leurs parents, avec des ailes courtes adaptées aux environnements denses (forêts), quand les ptérosaures adultes avaient besoin d’espace plus ouverts.

De telles observations suggèrent qu’ils vivaient dans des endroits différents et mangeaient des proies différentes, ce qui a peut-être permis à une seule espèce de dominer plusieurs environnements, comme cela a été récemment suggéré pour le Tyrannosaurus rex.

« Les ptérosaures adultes n’étaient probablement pas des parents très présents », suggère Naish. « Chez la plupart des espèces de ptérosaures, les bébés n’avaient rien à voir avec les adultes avant d’avoir atteint la moitié de leur taille. »

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de