Les produits “sans gluten” sont loin d’être bénéfiques pour la santé…

Le régime sans gluten a gagné en popularité. Créé à l’origine pour aider les personnes atteintes de la maladie coeliaque qui se traduit par une intolérance au gluten, le régime “sans gluten” s’est étendu à bien plus que les 600 000 personnes touchées par la maladie pour ses supposées vertus bénéfiques. 60 millions de consommateurs dénonce les abus du marché du “sans gluten”.

BEAUCOUP MOINS DE VALEURS NUTRITIVES…

Le magazine 60 millions de consommateurs, édité par L’Institut National de la Consommation, est connu pour dénoncer les travers trouvés dans les produits que nous consommons au quotidien. Ce mois-ci, il dénonce le régime “sans gluten” ainsi que les produits qui ont commencé à proliférer suite à la hausse de sa popularité. Régime à la base créé pour les personnes atteintes de la maladie coeliaque qui touche 1 français sur 100, le sans gluten a connu un vaste gain de popularité véhiculé par les personnalités qui en ont vanté les mérites.

4 millions de français se sont aujourd’hui tournés vers ce régime qui se trouve être pas si bénéfique que ça. De nombreuses marques agro-alimentaires, ainsi que des enseignes de grandes distributions, se sont lancées dans l’aventure de ce régime qui leur est financièrement très bénéfique. Toutefois, les chiffres nutritionnels sont inquiétants. En effet, si l’on compare un pain sans gluten à son équivalent qui contient des glutens, le pain sans gluten est 40 % plus calorique et contient 77 grammes de sucre contre 44 grammes pour l’autre.

Et cela ne s’arrête pas au pain seul. Le régime sans gluten touche aussi l’alimentation pour les enfants, ce qui a attiré l’attention de l’Université canadienne de Calgary qui a mené une étude en 2016. Cette dernière a montré que 88 % des produits sans gluten à destination des enfants sont de mauvaise facture et peuvent s’avérer dangereux pour leur santé. Pour compenser les effets du gluten sur la tenue des produits, les fabricants ajoutent un bon nombre de conservateurs et d’additifs qui sont connus pour être mauvais pour la santé.

POUR DES PRIX BIEN SUPÉRIEURS

En plus d’être mauvais pour la santé, les personnes non atteintes de la maladie coeliaque et consommant des produits exclusivement sans gluten ont plus de chance de développer des maladies cardiovasculaires, selon une étude du British Medical Journal, et des diabètes de type 2 selon la Fédération américaine de cardiologie, ces produits sans gluten sont aussi plus chers.

Des prix prohibitifs qui ne semblent pas freiner les consommateurs puisque chaque année, les ventes augmentent entre 30 et 50 % et le nombre de marques présentes sur le marché a été multiplié par 5 depuis le début de la popularité de ce régime. Et pourtant, voir un paquet de madeleines sans gluten à 21,50 € le kilo face à 3,62 € le kilo pour des madeleines classiques, cela peut amener à réfléchir avant de mettre la main au porte-monnaie.

S’ajoute à tout cela, la mauvaise foi des fabricants qui n’hésitent pas à pousser le bouchon encore plus loin en estampillant “sans gluten” des produits qui n’en contiennent pas à l’origine. 60 millions de consommateurs s’alarme d’ailleurs de ces abus : “Gerblé vend ses galettes de maïs sans gluten 70 % plus cher que celles non estampillées pour une recette quasi identique, puisque le maïs est naturellement dépourvu de gluten”. Un marché qui se trouve finalement être plus bénéfique pour les entreprises que pour la santé des consommateurs.


La plupart des rues au Japon n’ont pas de nom ni de numéro

— @DailyGeekShow