La pollution des océans est l’un des problèmes majeurs auxquels fait actuellement face notre planète. Si les plus grands scientifiques du monde se creusent les méninges pour trouver des solutions à ce problème, ce jeune Irlandais de seulement 18 ans en a trouvé une.

Une méthode révolutionnaire qui utilise du ferrofluide

Google a lancé le Google Science Fair en 2011, un concours dans lequel des étudiants âgés de 13 à 18 ans peuvent soumettre des expériences et leurs résultats à un jury. Le gagnant reçoit la somme de 50 000 $. Le concours est également parrainé par Lego, Virgin Galactic, National Geographic et Scientific American.

En 2019, c’est Fionn Ferreira qui a gagné le concours. Ce jeune de 18 ans originaire de West Cork, en Irlande, l’a remporté pour sa méthodologie d’élimination des microplastiques de l’eau. Son concept utilise un liquide inventé par la NASA et que l’on peut décrire comme un aimant liquide qui attire les plastiques. Durant ses expériences, Ferreira a pu retirer 87 % des microplastiques dans ses échantillons d’eau grâce à sa version du ferrofluide.

Bien que, pour l’instant, l’invention de Ferreira n’ait été testée que sur de petites quantités d’eau, elle devrait être tout aussi efficace dans les lacs, les rivières et les océans, mais nécessitera davantage de recherches. Ferreira vise d’ailleurs à améliorer lui-même son procédé d’élimination des microplastiques à un niveau industriel. À cet effet, il continue actuellement ses études grâce à une bourse d’études de 45 000 $, également attribuée par Google.

Si les projets de Ferreira arrivent à terme, ce serait une véritable révolution en matière d’assainissement des océans et des autres plans d’eau pollués. Il est à savoir qu’en la matière, la pollution par les microplastiques est un problème de taille dans la mesure où il est quasiment impossible de se débarrasser de ces petites particules qui sont tout autant toxiques pour la flore et la faune marines que pour les humains.

— joyfull / Shutterstock.com

Une imagination digne d’un génie

C’est durant une promenade à la plage que l’idée de base de son invention est venue à Fionn Ferreira. Dans le rapport de description de son projet, il a déclaré que durant sa promenade, il a remarqué une pierre avec de l’huile et du plastique collé dessus. « J’ai été alarmé de découvrir quelle quantité de microplastiques il y a dans notre système d’assainissement et par conséquent dans les océans », a-t-il déclaré.

Cherchant à trouver une solution à ce problème, Ferreira s’est alors inspiré d’un article écrit par Arden Warner, dans lequel de l’oxyde de fer non toxique était utilisé pour nettoyer les déversements d’hydrocarbures. Ferreira a utilisé cette méthode pour extraire les microplastiques des 10 types de plastique les plus courants. Pour ce faire, il a mélangé de l’huile, un mélange de plastique et de la magnétite, créant ainsi son propre composé de ferrofluide qui attire les microplastiques comme un aimant.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de