— olafpictures / Pixabay

Actuellement, le préservatif reste le seul moyen de contraception vulgarisé pour les hommes, et le seul qui protège des MST. Selon les historiens, les origines exactes de ce produit restent assez vagues étant donné les ambiguïtés des écrits sur le sujet. Quoi qu’il en soit, on sait qu’officiellement, les premiers préservatifs étaient fabriqués avec des intestins d’animaux.

Si les préservatifs sont actuellement fabriqués avec du latex, cela n’a pas toujours été le cas, étant donné que leur création date du XIXe siècle et que l’histoire de ce moyen de contraception remonte à très loin dans la période antique. En effet, la première utilisation connue d’un préservatif date d’environ 11 000 av. J.-C. en France. La preuve étant une peinture sur le mur d’une grotte qui montre un homme et une femme en train de pratiquer l’acte sexuel, et l’instrument génital de l’homme est couvert de ce qui semble être une peau d’animal.

D’autres références historiques de la Grèce antique, de la Chine ancienne et de l’Égypte ancienne rapportent également l’utilisation d’une contraception masculine avec des membranes d’origine animale. Quoi qu’il en soit, il n’existe aucune preuve matérielle quant à la nature exacte de ces préservatifs antiques. En revanche, les restes des plus anciens préservatifs ayant jamais été découverts datent d’entre 1642 et 1647. Ils ont été fabriqués avec des intestins d’animaux. Ces restes ont été trouvés dans le parc du château de Dudley, en Angleterre, lors d’une fouille du domaine dans les années 1980.  

Actuellement, les restes des préservatifs trouvés au château de Dudley sont conservés au British Museum.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de