Le 29 mai 2017, le président français Emmanuel Macron nouvellement élu accueille Vladimir Poutine et accuse la chaîne internationale Russia Today et le site Sputnik d’avoir servi durant la campagne électorale française comme des organes de propagande en faveur de Marine Le Pen, et ce, sur ordre du Kremlin. Une accusation réfutée par le président russe, qui assure qu’il n’y a aucune preuve.

Paul Moreira a donc mené une enquête afin de révéler comment le pouvoir russe utilise Internet pour tenter d’avoir une influence sur les politiques occidentales. Pro-Marine Le Pen, mais aussi pro-Trump aux États-Unis et pro-AfD, le parti d’extrême droite Alternative für Deutschland en Allemagne, voici comment la machine russe utilise la désinformation comme arme.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de