— charnsitr / Shutterstock.com

Ce sont des accusations graves qui pèsent sur Pornhub. Le site de vidéos pornographiques est accusé d’héberger des vidéos impliquant des agressions sexuelles et des scènes avec des mineurs. Face à ces blâmes, les services de paiement par carte bancaire sur le site ont été suspendus par Visa, Discover et Mastercard.

Des décisions lourdes de conséquences pour Pornhub

Mastercard a annoncé que la société mettait définitivement fin à ses liens financiers avec Pornhub. « Notre enquête au cours des derniers jours a confirmé des violations de nos normes interdisant le contenu illégal sur le site », a déclaré Mastercard à Forbes. La société a ajouté que d’autres enquêtes seront également menées sur le contenu d’autres sites qui utilisent également les services de Mastercard. De son côté, Visa a été plus indulgente et a ainsi annoncé une suspension de ses services de paiement par carte bancaire sur le site. L’entreprise n’a pas encore décidé si cette décision sera définitive.

Enfin, Discover a également décidé de se joindre à Visa et Mastercard en suspendant ses services sur le site. À rappeler qu’Americain Express et PayPal ont déjà mis Pornhub sur liste noire depuis un bon moment. Avec l’arrêt des paiements via des cartes Mastercard, Visa et Discover, le site va sans aucun doute faire face à une grande perturbation dans ses ventes et son fonctionnement en général. Actuellement, le seul moyen de paiement sur le site est ainsi le prélèvement bancaire. À noter que Pornhub n’est pas le seul site Web pour adulte concerné par ces suspensions. C’est également le cas pour tous les sites appartenant à MindGeek, la société mère de Pornhub. Parmi eux, nous pouvons ainsi citer Youporn et RedTube.

Ces décisions interviennent après que le New York Times a publié un rapport accusant Pornhub de diffuser des vidéos illégales illustrant de la maltraitance envers des mineurs et de la violence non consensuelle. Plus précisément, le site pornographique est accusé de monétiser des vidéos montrant « des viols d’enfants, de la vengeance pornographique, des espionnages de femmes prenant une douche, du contenu misogyne et des images de femmes asphyxiées dans des sacs en plastique ». Face à ces accusations, les différents services bancaires affiliés à MindGeek ont décidé de mener l’enquête.

Des accusations réfutées par Pornhub

De son côté, Pornhub a tenu à se défendre en affirmant que ces accusations ne sont pas fondées. Peu après la publication de l’article du New York Times, la société a annoncé que des mesures seraient prises pour éviter le téléchargement de vidéos illégales sur le site Web. En premier lieu, une interdiction de télécharger du matériel par les utilisateurs non vérifiés a été ordonnée, a rapporté The Guardian. Pornhub a également tenu à rappeler que le site emploie des modérateurs pour filtrer chaque téléchargement et que les contenus illégaux sont supprimés.

Les entités financières qui travaillent avec Pornhub ont cependant estimé que ces mesures sont arrivées trop tard. Face à ces mesures très pénalisantes des entités bancaires, le site pour adulte a exprimé son désarroi. S’adressant à The Verge, Pornhub a notamment déclaré que les décisions prises par Visa, Mastercard et Discover étaient « exceptionnellement décevantes ». La société a expliqué que ces suspensions allaient avoir un impact négatif non seulement pour les utilisateurs, mais aussi pour certains professionnels de l’industrie pornographique. « Cette nouvelle est écrasante pour les centaines de milliers de mannequins qui comptent sur notre plate-forme pour leurs moyens de subsistance », a déclaré Pornhub.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de