Si vous avez l’impression que le monde devient de plus en plus triste et effrayant de jour en jour, sachez que ce n’est pas juste une impression. Selon les dernières analyses du bien-être mondial, il s’est en effet avéré que les personnes du monde entier sont bien plus tristes, en colère et craintives que jamais observé auparavant. Cet état des faits a été rapporté par le rapport annuel de Gallup.

Un bien malheureux constat

Ainsi, selon le Global State of Emotions de la société d’analyse Gallup, la tristesse, la colère et la crainte n’ont jamais été aussi intenses chez toute la population mondiale au cours de l’année 2018. Si c’est déjà inquiétant que le monde soit de plus en plus mal en point, c’est encore pire que ce que l’on pense étant donné qu’il est fort probable que ce mauvais état émotionnel puisse avoir des effets néfastes sur la santé mondiale ; et certains ont déjà déclaré avoir ressenti de la douleur physique par rapport à leur mal-être. Ainsi, la colère a été liée à un risque plus élevé de problèmes cardiaques, alors que la tristesse peut provoquer la dépression et un trouble de l’anxiété généralisée.

Selon les résultats obtenus par les enquêtes de Gallup, le nombre de personnes ressentant de la colère a augmenté de deux points de pourcentage par rapport à 2017, et d’un point pour la tristesse et l’inquiétude. En revanche, les enquêtes ont également révélé que les gens ressentaient moins de stress par rapport aux années précédentes. Toutes ces émotions négatives sont notamment causées par de nombreux facteurs comme la guerre, la pauvreté, les crises politiques, les catastrophes naturelles et autres malheurs.

Des gens dans la rue © Pixabay

Le bonheur et la joie du côté de l’Amérique latine

Ces résultats ont notamment été établis grâce à des enquêtes menées sur 151 000 personnes dans plus de 140 pays. Les chercheurs ont ainsi demandé aux participants ce qu’ils avaient ressenti la veille, s’ils riaient et souriaient beaucoup, ou s’ils se sentaient tristes ou en colère.

Les résultats de l’enquête ont ainsi permis de déterminer que le Tchad a été le pays le plus négatif du monde en 2018, talonné de près par le Niger, la Sierra Leone et l’Iraq. Ce sont en revanche les pays latino-américains qui sont les plus positifs. Le niveau d’émotion négative déplorable du Tchad s’explique notamment par le fait que près de la moitié de sa population vit dans une pauvreté extrême.

En ce qui concerne le bonheur des personnes habitant l’Amérique latine, on trouve en tête de liste le Paraguay, suivi par le Panama, le Guatemala, le Mexique, El Salvador et le Honduras. Cela résulte notamment du fait que les habitants de ces pays aiment plus rire et sourire que nulle autre personne au monde, et qu’ils ont plus tendance à voir les meilleurs aspects de la vie.

Après les habitants des pays mentionnés, l’Indonésie est le pays le plus heureux en dehors des Amériques ; et après l’Indonésie se succèdent les pays scandinaves, dont notamment la Finlande, le Danemark, la Norvège et l’Islande. Il est à noter que dans d’autres classements du même genre, ce sont toujours les pays scandinaves qui sont en tête de liste, mais les enquêtes de Gallup ont révélé que les Latino-Américains sont bien plus heureux.

Des autochtones du Pérou © Pixabay

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de