La population de tigres a doublé au Népal : un véritable exemple pour la conservation des animaux

La conservation des espèces menacées est un combat quotidien pour de nombreuses associations à travers le monde. Si sauvegarder les espèces peut être difficile, des pays comme le Népal montrent l’exemple. Le cas des tigres du Bengale vivant dans le pays témoigne de l’engagement du pays dans la protection de ces animaux.

 

LE TIGRE AU CŒUR D’UN VASTE PROJET DE RECHERCHE ET DE CONSERVATION

Parmi les félins, le tigre est à la fois l’une des espèces les plus emblématiques mais aussi les plus menacées par la disparition. Animal présent dans plusieurs pays du globe, sa population a diminué de façon drastique. Cependant, le Népal a révélé, via une annonce du Département des parcs nationaux et de la conservation de la faune (DNPWC), que cette dernière a augmenté, et ce en l’espace d’à peine 9 ans.

Cette nouvelle, très encourageante, s’inscrit dans un objectif général déterminant pour la survie des tigres. La WWF a organisé en 2010 un Sommet du Tigre et a présenté TX2, ambitieux projet de recherche, de conservation et de lutte contre le braconnage centré autour du félin rayé. L’annonce du Népal, qui marque un premier pas vers sa réussite, résulte d’un combat mené de front notamment par des organisations à but non lucratif ; mais pas seulement.

© Pixnio

 

LE NEPAL, UN BON ÉLÈVE

Le Népal a choisi d’agir davantage pour protéger les tigres du Bengale en faisant participer la population et le gouvernement. Entre novembre 2017 et avril 2018, une étude de terrain a été menée dans le pays. Elle avait pour objectif de comptabiliser le nombre d’animaux présents à l’état sauvage. 235 tigres ont pu être recensés, contre seulement 121 en 2009.

Man Bahadur Khadka, directeur général du DNPWC à l’AFP a tenu à saluer ce chiffre en rappelant que ce dernier était « le résultat d’efforts concertés du gouvernement, de la communauté locale et d’autres parties prenantes pour protéger l’habitat du tigre et lutter contre le braconnage. Le défi consiste maintenant à poursuivre ces efforts pour protéger leurs habitats et leurs populations afin d’assurer la survie à long terme des tigres« .

© Wikimédia / Karunakar Rayker

 

A PEINE 3 000 INDIVIDUS ENCORE A L’ETAT SAUVAGE

Alors que l’on comptait environ 100 000 tigres sauvages au début des années 1900, il ne sont plus que 3 200 aujourd’hui et cela inclut toutes les sous-espèces de tigres. Leur disparition massive est due entre autres à la déforestation, l’urbanisation, la disparition de leurs proies et le braconnage.

Le projet TX2 a pour vocation de faire passer la population actuelle de tigres à 6 000 individus d’ici 2022, la prochaine année du Tigre dans le zodiaque chinois.

© Pixabay

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux