Contre la pollution lumineuse, les vitrines et enseignes sont obligées d’éteindre la lumière la nuit

Extinction des lumières désormais obligatoire pour les vitrines et enseignes commerciales lumineuses la nuit. Cette mesure de 2012 est entrée totalement vigueur le 1er juillet. Les nuisances lumineuses sont de plus en plus importantes et représentent un véritable enjeu écologique et économique.

 

Une entrée en vigueur tardive

Depuis les années 1980, la pollution lumineuse ne cesse de croître. Elle nuit à la faune, la flore et à l’Homme. Depuis le 1er juillet, les entreprises sont priées d’éteindre la lumière de leurs enseignes et vitrines d’une heure à six heures du matin. Le but est de diminuer la pollution lumineuse en France.

La première réglementation sur le sujet remonte à 2012. À l’époque, la législation offre six ans aux anciennes entreprises pour se mettre en règle. Un arrêté en 2013 oblige toutefois les nouvelles anciennes à appliquer cette loi. L’Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturne (ANPCEN) note toutefois que cette mesure n’est pas été correctement suivie, avec des contrôles peu réguliers.

L’enjeu est pourtant de taille : la pollution lumineuse est véritablement néfaste. En 20 ans, elle a augmenté de 94 %, avec la floraison de lampadaires et éclairages de routes. « 84 % des Français sont favorables aux extinctions des dispositifs lumineux aux heures creuses », indique Anne-Marie Ducroux, présidente de l’ANPCEN à France Info.

La pollution lumineuse, un chamboulement pour toutes les espèces

Les conséquences de la pollution lumineuse sont nombreuses : « un tiers de la population de la planète ne peut jamais voir la Voie Lactée », rapporte France Info. Les étoiles ne sont ainsi plus visibles en milieu urbain.

Réduire cette consommation permettrait de réduire le gaspillage d’énergies. Le respect du décret représente une économie annuelle de 1000 gigawattheure, cela représente la consommation électrique de 370 000 ménages.

Au-delà d’un souci économique, la pollution lumineuse perturbe la faune, la flore et les hommes. Les animaux diurnes peuvent avoir des difficultés pour dormir, certains oiseaux voient leur migration chamboulée… et la liste est encore longue. Chez l’Homme, l’exposition à un éclairage artificiel est reconnue comme dangereuse.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux