Le nombre de cas de coronavirus à travers le monde ne cesse de croître. Pour faire face à la crise, chaque gouvernement a sa manière de gérer la pandémie. Si le confinement a été adopté par la France, cela a également été le cas pour l’Espagne, et le pays utilise des moyens quelques peu insolites pour faire respecter cette mesure.

La technologie mise en avant en Espagne pour lutter contre le coronavirus

La police de Madrid a utilisé des drones pour inciter les citoyens à rentrer chez eux durant le premier jour de confinement décrété par le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez. Des haut-parleurs sont accrochés aux drones afin que la police puisse stopper rapidement toute tentative de rassemblement sur la voie publique, ou même les sorties inutiles de la part de citoyens récalcitrants. Plus que l’usage des drones, la police espagnole essaie de faire en sorte que le fait d’outrepasser les mesures prises par le gouvernement soit considéré comme une honte sociale.

— Alexander Kolomietz / Shutterstock.com

Bien que peu conventionnelle, cette technique à la pointe de la technologie de la police de Madrid semble être efficace. Par ailleurs, cette mesure n’aurait dû être une surprise pour personne puisque cela a été annoncé par la police municipale via sa page Twitter. Dans l’annonce, la police espagnole a même intégré une vidéo montrant un policier en train de manœuvrer un drone qui demande aux citoyens d’aller à l’extérieur uniquement si cela est strictement nécessaire.

Des mesures strictes, mais nécessaires

Pour assurer le bon fonctionnement de cette nouvelle organisation pour lutter contre la propagation du coronavirus, la police espagnole a également eu le soutien de l’ENAIRE, le gestionnaire de la navigation aérienne en Espagne, ainsi que de l’armée de l’air. L’ENAIRE a ainsi annoncé sur Twitter que le but de cette disposition particulière est de « rappeler au public de rester à la maison. » Par ailleurs, plus de 1 000 soldats ont été déployés dans 14 villes à travers le pays pour aider à contrôler le confinement, a rapporté Reuters. Des spécialistes de l’armée ont pulvérisé du désinfectant dans les gares.

Il est à rappeler que l’Espagne est le quatrième pays le plus touché par le coronavirus au monde, et le deuxième pays le plus touché en Europe avec près de 9 000 cas d’infection et plus de 290 décès à l’heure où nous écrivons ces lignes. En ce qui concerne l’utilisation des drones pour appliquer les mesures de confinement, la police espagnole a suivi l’approche des autorités chinoises qui utilisent également des drones pour inciter les citoyens à rester chez eux.

Il est à savoir que les autorités espagnoles sont très strictes quant au respect des mesures de confinement. En effet, les personnes qui enfreignent le confinement en Espagne risquent une condamnation pouvant aller jusqu’à 600 euros ainsi qu’une peine de prison. L’état d’urgence et les mesures d’isolements ont été officiellement annoncés par le gouvernement espagnol le vendredi 13 mars 2020, et cette disposition devrait normalement durer quinze jours, mais sera prolongée si la situation ne s’améliore pas.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de