14 points d’eau à travers le monde qui semblent venir d’une autre planète

14 points d’eau à travers le monde qui semblent venir d’une autre planète

Qu’il s’agisse de lacs, de sources chaudes ou de cratères au sommet d’un volcan, découvrez les plus beaux et les plus insolites points d’eau du monde. De l’Indonésie à la Croatie en passant par le Canada, découvrez les 14 étendues d’eau qui vous donneront certainement des envies de vacances !

 

GRAND PRISMATIC SPRING, ÉTATS-UNIS

Le Parc naturel de Yellowstone aux Etats-Unis est très connu, aussi bien pour sa grande variété de faune et de flore mais aussi pour ses sources chaudes. Le Grand Prismatic Spring est le plus grand point d’eau chaude du parc et le troisième plus grand au monde. Il mesure 90 mètres de large et sa profondeur est de plus de 50 mètres.

Son succès vient surtout de son arc en ciel de couleur qui commence du bleu marine au centre pour arriver jusqu’au orange sur les berges en passant par le rouge ou le vert. Cette coloration est due aux bactéries qui peuplent ces eaux. Le dégradé de couleur s’explique par le fait que différentes bactéries occupent les différentes zones de l’eau du point le plus froid au plus chaud qui atteint en moyenne 87°c.

 

SPOTTED LAKE, CANADA

Le Spotted Lake au Canada est une attraction bien connue des touristes puisqu’il a la particularité en été de former des dizaines de petits cercles délimités par des zones sèches. Ses eaux particulièrement riches en minéraux, en sulfates, en argent et en titane ont par le passé été utilisées comme explosifs durant la Première Guerre Mondiale. Les formes circulaires apparaissent en été lorsque les zones les moins profondes sèchent sous l’effet de la chaleur. Nommé par les locaux lac Kliluk, il est considéré comme sacré par les tribus amérindiennes canadiennes.

 

LAC RETBA, SÉNÉGAL 

Le lac Retba au Sénégal a la particularité d’être très riche en sel, il est donc très aisé de flotter dans ses eaux, ce qui n’est pas sans rappeler le cas de la Mer Morte. La région profite également de cette ressource pour puiser dans le sel du lac, qui compose encore aujourd’hui une grande source de revenu. Proche de la côte Atlantique du Sénégal, sa couleur qui tend en fonction des jours entre le rose et le marron est causée par une microalgue appelée Dunaliella salina qui produit un pigment rouge qui absorbe la lumière du soleil. Cette couleur ressort donc plus durant les périodes sèches.

 

LES CASCADES DE SANG, ANTARCTIQUE

Les Blood Falls, littéralement cascades de sang en français, se trouvent en Terre Victoria dans l’Antarctique Oriental. Elles ont été découvertes en 1911 par le géologue Thomas Taylor. Si ces chutes d’eau de couleur rouge ont longtemps fait travailler l’imagination des écrivains, il s’agit en réalité d’un phénomène géologique parfaitement normal. A l’intérieur du glacier Taylor où se situe les chutes, une grande réserve d’eau est contenue depuis plus de 2 millions d’années.

Cette eau est très riche en sel et en fer. Ainsi, lorsque cette eau qui est enfermée depuis aussi longtemps rejoint l’atmosphère, l’eau se met à rouiller. Les chercheurs s’intéressent particulièrement à cette eau puisqu’elle pourrait fournir des informations sur les premières formes de vie qui peuplaient autrefois la terre.

Qu’est-ce que la vieillesse ? C’est d’abord perdre la curiosité.

— François Mitterrand