© Gonzalo Zúñiga Solís / Wikipedia

Contrairement aux humains et à la majorité des espèces appartenant au règne animal, les arbres peuvent subsister pendant très longtemps. Les arbres peuvent en effet survivre pendant des centaines, voire des milliers d’années. C’est le cas pour cet arbre au Chili qui pourrait être le plus vieil arbre au monde.

Plus de 500 ans de plus que le détenteur actuel du record

Jusqu’à récemment, le plus vieil arbre vivant au monde était officiellement le Mathusalem, un pin Bristlecone situé dans les White Mountains en Californie. Âgé de 4 852 ans, Mathusalem pourrait finalement été détrôné, car un arbre, de la même famille que les séquoias, surnommé « Gran Abuelo » (traduit par « arrière-grand-père ») aurait au moins 500 ans de plus à son compteur. Situé dans le parc national Alerce Costero, au Chili, Jonathan Barichivich, un chercheur d’origine chilienne au laboratoire des sciences du climat et de l’environnement du CNRS, a donné un âge à cet arbre.

Selon les analyses de Barichivich et son équipe de chercheurs, ce cyprès de Patagonie aurait 5 484 ans. Avec un tronc qui mesure plus de quatre mètres de diamètre, il était évident que l’arbre était très vieux. Mais pendant longtemps, les scientifiques n’ont pas pu évaluer avec exactitude l’âge du Gran Abuelo, parce que l’arbre étant encore vivant, il est impossible de couper son tronc pour compter ses cernes. Rappelons que chaque cerne d’un tronc d’arbre est l’équivalent d’une année de croissance.

Pour faire cette récente évaluation, les chercheurs ont prélevé un échantillon de l’arbre et ont ainsi utilisé une combinaison de simulation informatique et de randomisation pour créer différents scénarios de croissance de l’arbre. « Cette méthode nous dit que 80 % de toutes les trajectoires de croissance possibles nous donnent un âge supérieur à 5 000 ans pour cet arbre vivant. Il n’y a que 20 % de chances que l’arbre soit plus jeune », a affirmé Jonathan Barichivich, selon un rapport de Reuters. Autrement dit, le scientifique chilien affirme qu’il s’agit – sans aucun doute possible – du plus vieil arbre vivant au monde.

© Melanie Egli via imaggeo.egu.eu

Un record qui attend une confirmation officielle

Pour l’instant, cependant, Gran Abuelo n’est pas encore officiellement le plus vieil arbre vivant au monde. Pour que cela puisse être le cas, il faut qu’il fasse l’objet d’un article publié dans une revue scientifique ; un article qui devra encore être évalué par d’autres scientifiques n’ayant pas participé à l’étude. Quoi qu’il en soit, c’est en bonne voie, dans la mesure où il est sûr et certain que l’arbre a au moins 5 000 ans. Si marquer un nouveau record est important, les scientifiques ont expliqué que le plus important était la conservation de cet arbre de cinq millénaires.

En effet, d’après les chercheurs, les racines de l’arbre sont impunément piétinées par les centaines de visiteurs du parc chaque année. De plus, certains visiteurs n’hésitent pas à vandaliser l’arbre et à emporter des morceaux de son écorce en guise de souvenir. Les scientifiques espèrent ainsi que grâce à cette évaluation l’arbre sera classé, et sera donc protégé des pillages de certains visiteurs. Contrairement aux cas d’autres arbres millénaires partout dans le monde, les scientifiques ne veulent pas cacher cet arbre au public, mais veulent plutôt augmenter les mesures de protection pour l’arbre.   

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments