Brasilodon
Vue d’artiste du Brasilodon — © 2022 Anatomical Society / Wiley

Des paléontologues ont identifié le plus ancien mammifère connu. Semblable à une musaraigne, cette minuscule créature arpentait notre planète il y a environ 225 millions d’années.

Brasilodon quadrangularis

Appartenant au groupe des cynodontes, Brasilodon quadrangularis mesurait environ 20 cm de long et se serait faufilé entre les pattes des premiers dinosaures au cours du Trias supérieur. Bien que l’on ait longtemps pensé qu’il était un proche parent des mammifères, celui-ci ne fait pas partie du clade des mammaliaformes, qui regroupe tous les mammifères connus, vivants ou disparus.

De nouveaux travaux publiés dans le Journal of Anatomy remettent largement cette conception en question. Menés par une équipe internationale de chercheurs, ceux-ci considèrent le Brasilodon comme le plus ancien mammifère connu, en raison d’une caractéristique très spécifique et unique aux mammifères, récemment identifiée dans les restes fossiles de l’animal.

Si les dents des reptiles, requins et certaines autres espèces se renouvellent tout au long de leur vie, ce n’est pas le cas chez les mammifères. On parle de diphyodontie, commune à l’ensemble de ces créatures et impliquant la pousse et la perte d’une première série de dents au profit d’une seconde, définitive. Ce schéma de remplacement dentaire fait partie d’un processus plus large et complexe de modifications du crâne au cours des premiers stades de la vie d’un mammifère, lié à l’allaitement ainsi que d’autres caractéristiques physiologiques.

Image d’illustration — Mariana 001 / Shutterstock.com

Des caractéristiques évocatrices

Un examen étroit de la structure dentaire et des mâchoires des spécimens de Brasilodon et leurs comparaisons à celles de mammifères plus récents ont permis la mise en évidence de l’existence de dents secondaires remplaçant les dents primaires de manière très ordonnée et synchronisée, signe clair de diphyodontie.

Cela fait techniquement du Brasilodon le plus ancien vertébré à présenter ce type de dentition et, par extension, le plus ancien mammifère connu, précédant d’environ 20 millions d’années l’actuel détenteur du record, Morganucodon. Cela dit, les chercheurs ne prétendent pas que l’affaire est close et se disent ouverts au débat scientifique.

« La preuve de la façon dont la dentition a été construite au cours du temps de développement est cruciale et définitive pour montrer que les Brasilodons étaient des mammifères », estime Moya Meredith Smith, co-auteure de l’étude. « Notre article élève le niveau de débat sur ce qui définit un mammifère et montre que leur époque d’origine établie d’après des fossiles est beaucoup plus ancienne qu’on ne le pensait auparavant. »

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments