Nouveau-né pleurant sans larmes ― Atstock Productions / Shutterstock.com

On aurait tendance à penser que les pleurs sont toujours synonymes de larmes, mais bizarrement ce n’est pas le cas chez les nouveau-nés pour qui les pleurs sont le seul et unique moyen d’exprimer et de communiquer leurs émotions. Il n’y a pourtant pas de quoi s’alarmer ! Cette absence de larmes est naturelle.

Si les poumons de ces petits bébés sont suffisamment développés pour leur permettre de se faire fréquemment entendre haut et fort, ce n’est pas encore le cas des canaux lacrymaux qui, à ce stade du développement, produisent seulement le liquide nécessaire pour protéger les yeux en les maintenant humides. Bien que présents dès la naissance, ces canaux exigent 3 à 12 semaines supplémentaires pour arriver à maturité et permettre la production de larmes. Ces larmes transitent alors par le sac lacrymal avant de couler sur les joues de bébé.

Les pleurs, déclenchés par les émotions fortes comme la tristesse, la colère ou même le bonheur, sont un réflexe normal chez l’être humain. Apparentées au stress, ces émotions extrêmes provoquent une réaction de défense de la part de l’organisme, qui répond par les larmes pour mieux protéger l’oeil. Les pleurs sont d’ailleurs un bon moyen de libérer les hormones du stress qui s’accumulent au fil du temps.

Sachant que la vie du nouveau-né est rythmée par les pleurs, lorsque la faim le tenaille, le froid le mord ou la chaleur l’incommode, il est rassurant de savoir que, même si son organisme ne produit pas encore suffisamment de liquide pour faire apparaître les larmes, il en produit assez pour protéger son organe oculaire.

Pleuriez-vous beaucoup lorsque vous étiez bébé ?

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de