Depuis des décennies, Walt Disney Pictures adapte à l’écran des contes de fées magiques destinés aux enfants. Cependant, certains de ces contes sont en réalité tirés d’histoires et de récits beaucoup plus sombres. C’est notamment le cas de Pinocchio. On se rappelle tous de la version de Disney. Pinocchio est une adorable marionnette qui souhaite devenir un véritable petit garçon. Cependant, c’est à Carlo Collodi, auteur italien du XIXe siècle, que l’on doit l’histoire originale. Publiée entre 1881 et 1882 sous la forme d’une série dans un journal italien, Pinocchio est ici un pantin pourri gâté. L’auteur met également beaucoup plus l’accent sur la misère italienne de l’époque.

L’inspiration de l’auteur

Carlo Collodi

Les Aventures de Pinocchio est un récit d’origine italienne. Il fut écrit par Carlo Collodi, un ancien journaliste qui était réputé pour détester les enfants. Le personnage de Pinocchio vit le jour en 1881. Depuis ce temps, son histoire a été éditée et adaptée pour en faire différentes versions. Carlo Collodi était plus connu sous le nom de Carlo Lorenzini. En plus d’être journaliste, il fut aussi écrivain. Il aimait faire des critiques dramatiques qui étaient le plus souvent censurées. Après avoir pris sa retraite, il a commencé à entrer dans le monde de la littérature et son premier chef-d’œuvre fut Les Aventures de Pinocchio. Cependant, la vraie histoire de Pinocchio n’avait rien à voir avec les récits adaptés par le studio Disney.

L’auteur de Pinocchio a été qualifié d’homme aigri et solitaire qui n’aimait pas beaucoup les enfants. Carlo Collodi était originaire d’Italie, à environ 72 km à l’ouest de Florence. Ses premières œuvres furent des ouvrages politiques et des satires pour adultes. Une fois à la retraite, il a commencé à écrire des livres pour enfants. Son paragraphe d’ouverture visait à changer la conception de l’image traditionnelle des contes de fées, mais aussi à introduire des messages politiques dans chacun de ses récits. Dans l’extrait de l’un de ses récits, on a retrouvé les phrases suivantes : « Il était une fois un roi ! Mes petits lecteurs diront sans doute en un éclair. Non, les enfants, vous avez tort, il était une fois un morceau de bois. »

L’origine de l’histoire de Pinocchio

Pinocchio fut le morceau de bois dont l’auteur a fait mention dans son livre. Depuis, cette histoire a été adaptée en film environ 18 fois, parmi lesquels deux films d’action mettant en avant Roberto Benigni. Une nouveau film en live-action avec Tom Hanks va prochainement voir le jour sur la plateforme Disney+. Dès que l’on parle de Pinocchio, la première chose qui nous vient à l’esprit, c’est l’animation du studio Disney qui est sortie en 1940. Cette animation met en avant un pantin de bois avec le nez qui s’allonge à chaque mensonge qu’il prononce.

Dans le récit d’origine, Pinocchio est un petit garçon égoïste et peu fiable. Il a aussi été caractérisé comme morveux et coquin. En général, c’est un garçon comme les autres qui aurait fait beaucoup de mauvais choix. Durant le déroulement de l’histoire, Pinocchio s’est enfui de chez Geppetto et n’est pas rentré. Le pantin prétend que le vieil homme l’a maltraité, ce qui conduit à l’arrestation et à l’emprisonnement de Geppetto. Pinocchio ne tirera aucune leçon de cette nouvelle mésaventure et continuera à mentir.

© Disney

Le récit principal de Pinocchio était un vrai chef-d’œuvre

Maria Truglio, professeure au Penn State, a toujours fait découvrir le récit de Pinocchio à ses étudiants. Elle a affirmé que ses étudiants avaient généralement deux réactions. La première est l’exclamation face à la différence que le récit original a par rapport à l’adaptation Disney. La deuxième, c’est la complexité du récit. Mais dans l’ensemble, le récit original a plu à tous les étudiants. D’ailleurs, Anna Kraczyna, professeure à l’université de Florence, s’est aussi émerveillée face à ce récit il y a environ 15 ans de cela. Elle a déclaré que ce texte était très riche.

L’histoire de Pinocchio

Le film de Disney n’était pas si loin du contexte, mais il a quand même donné un côté féerique à l’histoire de Pinocchio. Si, dans l’animation, Geppetto logeait dans une belle maison à colombages, dans le récit principal ce dernier vague dans la pauvreté. Peu de temps après l’arrestation de Geppetto, Pinocchio se trouva sans rien et fut submergé par une immense faim. Une fois relâché, Geppetto lui donna trois poires. Pinocchio n’a donc laissé aucune miette, que ce soit les noyaux ou les pelures.

Dans le déroulement de l’histoire, Pinocchio a échappé de justesse à la mort plusieurs fois. En effet, ce dernier a presque été jeté dans le feu par Fire-Eater, un marionnettiste qui voulait faire cuire son dîner. Ensuite, il a été enrobé de farine afin de servir de repas à un pêcheur qui voulait goûter le plat « poisson-marionnette ». Mais encore, il a été transformé en âne puis jeté dans la mer, puisque son propriétaire voulait fabriquait un tambour avec sa peau. Et enfin, il a été avalé par un grand requin, ce qui lui a permis de sauver Geppetto qui a lui aussi été avalé par le même requin un peu plus tôt dans l’histoire.

— Volodymyr Nik / Shutterstock.com

L’histoire de Pinocchio révèle de nombreuses morales

Ce n’est que vers 1881 que Carlo Collodi a commencé à écrire des livres dédiés aux enfants. Bien que l’histoire de Pinocchio soit un conte pour enfants, l’écrivain envoyait des messages politiques aux parents à travers le récit. En effet, dans le récit, on retrouve Pinocchio arnaqué par le renard et le chat, Pinocchio a donc porté plainte au tribunal. Au lieu d’avoir gain de cause, il fut jeté en prison alors qu’il était lui-même la victime de ce crime. Ici, l’auteur dénonçait donc les problèmes juridiques qui existaient en Italie. La morale que l’on a pu tirer de l’histoire est « instruisez-vous, informez-vous, ne laissez pas les autres tirer vos ficelles ».

La fin de l’histoire de Pinocchio

Tout au long de son histoire, Pinocchio fut sauvé par la fée aux cheveux bleus. Pinocchio finit par retenir la leçon et décide de s’occuper de son père plutôt que de passer son temps à s’enfuir et à fréquenter des gens peu recommandables.

Carlo Collodi voulait d’abord que Pinocchio meure pendu à un chêne : « Ils se mirent à ses trousses et finirent par l’attraper. Ils attachèrent ensuite une corde autour de son cou, et le pendirent à un arbre en lui disant : ‘Lorsque nous reviendrons demain, tu seras mort et ta bouche béante, et c’est à ce moment là que nous prendrons les pièces d’or que tu as cachées sous ta langue’. » Cependant, le rédacteur en chef du journal italien, dans lequel l’histoire était publiée, a insisté pour que le récit se termine sur une note plus réjouissante.

Notez également que dans l’œuvre originale, Jiminy Cricket joue un rôle mineur. Alors que Pinocchio ne supporte pas d’être contrarié par ce dernier, il l’écrase contre le mur avec un marteau, ce qui causa sa mort : « En entendant ces mots, Pinocchio bondit, saisit un marteau et le lance de toutes ses forces sur le criquet parlant. Peut-être s’imaginait-il que l’objet raterait sa cible. Mais, toujours est-il, mes chers enfants, que celui-ci frappa le cricket en pleine tête. Et c’est dans un dernier cri-cri-cri-cri étouffé que le criquet tomba du mur, raide mort ! »

Pour aller plus loin, découvrez également 10 autres films d’animation Disney qui sont en réalité basés sur de terribles histoires.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments